Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Prologo

p. 535-541


Extrait

Stanza decente, ma modesta. Porta in fondo, due porte laterali. Un’ otto- mana bassissima nel mezzo. Una poltrona e sedie. In fondo a destra una psiche: a sinistra un tavolino. È notte. Sul tavolino arde una lucerna con campana opaca. Ve inoltre un cerino non acceso ed una scatola di zolfanelli.

— Scena I —

1Maria, Perpetua e il Medico.

(Maria in abito bianco, semplice e sciolto, è distesa sull’ ottomana: ha la
testa appoggiata ad un cuscino bianco. I capelli sciolti cadono sul cuscino. È pallida, magrissima: a tratti tossisce. Perpetua inginocchiata su una sedia prega. Il Medico piegato sul divano sta toccando il polso a Maria. Si alza il sipario. Breve silenzio.)

Medico: (a Perpetua) Allontanate, buona donna, quella lucerna. Il troppo chiaro le dà fastidio.

Perpetua: Servo subito (si alza con lentezza non comune, leva la lucerna dal tavolino e la mette in un angolo della stanza dicendo tra se) (Povera giovane! Così bella, così buona! E dover morire! Dover morire a 20 anni! Domenedd

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.