Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Atto terzo

p. 487-507


Extrait

1Saloni sfarzosamente addobbati e illuminati, nell’abitazione della marchesa Della Rovere in Firenze.

— Scena I —

2Dame, cavalieri, quali seduti e quali aggirantisi da un salone all’altro: Mario fra questi. Il Cavaliere Filippi che passeggia al braccio della Baronessa Terenzi. La Contessa Silvia de Rosa seduta a destra su una poltrona Professore Santini in piedi vicino a lei, che le fa la corte. Federico fa gli onori della società, girando da gruppo a gruppo, dicendo galanterie e stringendo la mano alle Dame Sul davanti a sinistra la Marchesa Olimpia sopra un divano, accanto a lei il Conte Leone Leoni.

Federico: (al cavaliere Filippi) Tenetela stretta, cavaliere, che non vi scappi.

Cavaliere Filippi: Chi?

Federico: La vostra farfalla.

Mario: Hai un epigramma anche per me, Federico?

Federico: Tu sei giovine accidentale, che dorme e fuma valorosamente. Ecco la tua fotografia. (La contessa De Rosa dà una risata, per cui volgendosi alla contessa) Se Messere ride, Sparta non piange.

Contess

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.