Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

À l’ombre de l’INCO

 | 
Donald Dennie

Les sources manuscrites

Texte intégral

1. Les registres paroissiaux

1Les registres des baptêmes, des mariages et des sépultures de la paroisse Saint-Joseph-de-Chelmsford commencent en 1896 et ils ont été bien conservés. Il en est de même pour ceux de la paroisse Sainte-Agnès-d’Azilda qui commencent en 1954. Ils sont entreposés dans les presbytères de ces paroisses.

2Il n’existe malheureusement aucune source manuscrite des écrits des curés de la paroisse Saint-Joseph.

2. Les documents de la municipalité

3Les documents des municipalités du canton de Balfour, du canton de Rayside et de la ville de Chelmsford sont conservés dans le sous-sol de l’hôtel-de-ville de Rayside-Balfour. Les registres des procès-verbaux des réunions des conseils ainsi que ceux des « By Laws » sont relativement bien conservés et encore très lisibles. Les rôles d’évaluation de la propriété foncière de Balfour et de Chelmsford n’existent que pour quelques années. Ceux de Rayside ont été perdus.

4Les rapports annuels des trésoriers et des greffiers des municipalités sont conservés aux Archives de la province de l’Ontario et sont dans un très bon état.

3. Les titres de propriété

5Les enregistrements des titres de propriété sont conservés au Bureau d’enregistrement immobilier du district de Sudbury dans l’édifice du gouvernement de l’Ontario à Sudbury. Pour transcrire les renseignements relatifs aux propriétés de Balfour, de Rayside et de Chelmsford, il a fallu dépouiller systématiquement tous les cahiers qui contiennent l’enregistrement des propriétés, d’abord dans le district d’Algoma où se situaient ces cantons et la ville de Chelmsford jusqu’en 1908 et ensuite dans le district de Sudbury. Les renseignements ont été écrits à la main dans ces cahiers et sont, pour la plupart, très lisibles.

4. Les recensements

6Puisque les recensements nominatifs du Canada sont maintenant disponibles jusqu’en 1901, il a été possible de dépouiller les renseignements contenus dans les recensements de Rayside, de Balfour et de Chelmsford de 1891 et de 1901. Ils sont conservés sur microfilm à la bibliothèque J.-N. Desmarais de l’Université Laurentienne de Sudbury.

7Les données des recensements publiés par le Bureau fédéral de la Statistique et de Statistique Canada ont été dépouillées pour retirer toutes celles qui concernaient les cantons de Balfour et de Rayside et la ville de Chelmsford de 1891 à 1971. Ces données portaient surtout sur la production agricole et sur la population.

5. Les données sur la coupe de bois

8Les données sur la coupe annuelle de bois dans le district de Sudbury sont contenues dans une série de registres intitulés « Sudbury Timber Books ». Au début de la recherche, ces registres étaient introuvables car le ministère ontarien des Richesses naturelles ne les avait pas dans ses bureaux et les Archives de la province de l’Ontario n’en avaient pas de copies ou de microfilms. À la suite d’une recherche dans les caves de certains anciens employés du ministère et dans d’autres endroits, les registres ont finalement été trouvés dans une roulotte à Blind River. Ils ont été remis aux Archives de la province qui les ont microfilmés.

6. Les rapports annuels des agronomes du district de Sudbury

9Les différents agronomes du ministère ontarien de l’Agriculture affectés au district de Sudbury ont soumis des rapports annuels sur divers aspects de la situation agricole. Ces rapports sont conservés aux Archives de la province de l’Ontario. Ils ont été utiles pour retrouver des données et des impressions au sujet de l’agriculture dans la région et dans le district de Sudbury.

Abréviations utilisées

10APO : Archives de la province de l’Ontario

11APC : Archives publiques du Canada

© Les Presses de l’Université d’Ottawa | University of Ottawa Press, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

amazon.fr