Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Femmes francophones et pluralisme en milieu minoritaire

 | 
Dyane Adam

Préface

Texte intégral

Actes du Colloque du Réseau des chercheures féministes de l’Ontario français 1995

1L’ouvrage présent regroupe la plupart des présentations faites au deuxième colloque du Réseau des chercheures féministes de l’Ontario français (RCFOF), tenu à Toronto les 3,4 et 5 mars 1995, à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (IÉPO).

2Le Réseau a vu le jour en 1991 et réunit des chercheures universitaires et indépendantes œuvrant dans diverses disciplines, dont les intérêts de recherche portent principalement sur les femmes francophones de l’Ontario et celles qui vivent en milieu minoritaire ailleurs au Canada. Le RCFOF s’est donné le mandat d’encourager, de développer et de diffuser la recherche sur les questions concernant les femmes francophones de l’Ontario, en privilégiant une approche féministe ; de favoriser les projets de collaboration en ce qui a trait à la recherche fondamentale, la recherche-action et l’intervention ; de créer des liens entre les chercheures et les organismes et briser l’isolement des chercheures francophones.

3Organisé par le RCFOF en collaboration avec l'’IÉPO, le colloque Les femmes francophones et le pluralisme en milieu minoritaire visait principalement à sensibiliser le public et les divers intervenantes et intervenants aux questions relatives aux femmes francophones en milieu minoritaire, particulièrement dans un contexte de pluralisme.

4Le programme du colloque était axé sur les questions de la construction de l’identité, de la santé et du bien-être personnel, de la formation et de l’éducation et comportait des témoignages d’activistes.

5La participation des femmes ne s’est pas limitée à celles de l’Ontario français. Les provinces suivantes étaient également représentées à ce colloque : Terre-Neuve, le Nouveau-Brunswick, le Manitoba et la Saskatchewan. Cette diversité géographique a permis des échanges des plus stimulants.

6Mais la réalisation de ce colloque n’aurait pas été possible sans la contribution exceptionnelle de Lise Gauthier et Denise Wilson du Centre de recherches en éducation franco-ontarienne de l’IÉPO. Par ailleurs, c’est grâce à l’excellent travail du comité d’édition, composé de Dyane Adam, Marie-Lison Fougère, Christine Larouche et Denise Wilson, que le Réseau est en mesure de vous présenter cet ouvrage de qualité. Nous tenons aussi à remercier Lise Marie Baudry qui a assuré la révision linguistique et stylistique, la correction et la mise en page des textes.

7Enfin, le deuxième Colloque du Réseau des chercheures féministes de l’Ontario français ainsi que la publication des Actes n’auraient pu être réalisés sans la participation financière des organismes suivants : l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et le ministère des Affaires civiques de l’Ontario - Secrétariat à l’antiracisme. Nous profitons donc ici de l’occasion pour leur exprimer toute notre gratitude.

8Bonne lecture à toutes !

9Diane Gérin-Lajoie et Monica Heller
Co-organisatrices du colloque
Centre de recherches en éducation franco-ontarienne
Institut d’études pédagogiques de l’Ontario

© Les Presses de l’Université d’Ottawa | University of Ottawa Press, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

amazon.fr