Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La lettre enseignée

 | 
Nathalie Denizot
, 
Christophe Ronveaux

Les variations du genre

Synthèse 1 : Sur l’effet de généricité de la lettre

Nathalie Denizot et Christophe Ronveaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les travaux d’HELiCE autour des fables1 ont montré une grande labilité de l’étiquetage générique : un même objet textuel peut être considéré comme un poème, un apologue, une fable ou un texte argumentatif. De là, nous avons posé que ce qui pourrait apparaitre comme une plasticité générique était moins la propriété d’un genre particulier qu’une construction relative aux usages scolaires du texte.

En effet, cette idée que certains genres seraient par nature plus plastiques que d’autres, et que c’est cette plasticité qui les rendrait plus attractifs pour l’école, reviendrait à postuler, comme le souligne la conclusion de l’ouvrage Les Fables à l’école (Louichon, Bishop et Ronveaux, 2017), que la « réputation littéraire » du texte est première, et qu’il existe une « autonomie de l’effet texte ». On se retrouverait ainsi devant une conception très mécaniste de la scolarisation des objets d’enseignement, qu’infirment autant les travaux d’HELiCE sur les fables que ceux sur la lettre dans ce...

© UGA Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540