Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La lettre enseignée

 | 
Nathalie Denizot
, 
Christophe Ronveaux

Les variations du genre

La vision du genre épistolaire dans la collection « Modèles français » destinée à l’enseignement secondaire catholique en Belgique francophone durant un siècle : constances et évolution

Olivier Dezutter

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Quand on examine l’histoire de l’école, en s’intéressant en particulier aux objets d’enseignement associés à la classe de français, on découvre très vite que la lettre a fait partie des objets privilégiés autour desquels se sont longtemps construits les apprentissages en écriture et en lecture. Merlet, auteur de l’article sur l’épistolaire dans le fameux Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire de Ferdinand Buisson, considère que « l’art d’écrire une lettre doit compter parmi les plus essentiels résultats essentiels de toute éducation » (1882-1887, p. 674). Cet art d’écrire suppose un apprentissage qui passe par la lecture et l’étude de modèles rédigés à des fins didactiques ou empruntés à des auteurs exemplaires.

Avant d’entrer à l’école, la pratique épistolaire était réservée, au même titre qu’une série d’autres techniques de l’écrit, à des professionnels. Si l’institution scolaire a choisi de prendre à son compte l’apprentissage de ce savoir-faire et de l’in...

© UGA Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540