Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Flaubert savait-il écrire ?

Une querelle grammaticale (1919-1921)

Archives critiques

Éditeur : UGA Éditions

Lieu d’édition : Grenoble

Publication sur OpenEdition Books : 30 avril 2019

Collection : Archives critiques

Année d’édition : 2004

Nombre de pages : 201


Présentation

Déclenchée le 14 août 1919 par un article confidentiel de Louis de Robert, la polémique sur le style de Flaubert prit en quelques mois une ampleur inattendue. L'essentiel du propos de Robert tenait en une anecdote : il avait demandé à un professeur d'université de relire Madame Bovary et d'en relever les fautes ; celui-ci n'en avait trouvé aucune. Robert lui avait alors soumis une série de phrases de Flaubert en les présentant comme d'un de ses amis, et le professeur avait conseillé à l'écrivaillon de se remettre d'urgence à la grammaire et d'avaler un traité de style. Louis de Robert en concluait qu'on pouvait être grand écrivain et pécher par la forme. Quelques jours plus tard, Paul Souday – le très célèbre et très puriste critique du Temps – vint défendre Flaubert et rappeler vivement que la bonne littérature impliquait le bien écrire. Le débat était lancé.

L'affaire prit une tout autre dimension en novembre de la même année, quand Albert Thibaudet donna dans la NRF une version savante des thèses de Robert et sembla affirmer que la grammaire n'était qu'un ensemble de règles non ouvert au jeu littéraire. Le postulat parut bien spécieux à Proust, qui le contesta bientôt et célébra le « génie grammatical » de Flaubert. En de longs articles, écrivains et critiques prirent alors position sur ce qui définissait in fine une nouvelle conception de la littérature.


Sommaire

I. Été 1919. Flaubert savait-il écrire ?

Paul Souday

Paul Souday (1869-1929)

« Flaubert savait-il écrire ? », Le Temps, 29 août 1919, p. 1

Paul Souday et Louis de Robert

Paul Souday (et Louis de Robert)

« Flaubert savait-il écrire ? » Le Temps, 5 septembre 1919, p. 1

II. Automne 1919. Littérature et pureté grammaticale

Jacques Boulenger

Jacques Boulenger (1879-1944)

« Flaubert écrivait-il purement ? », L’Opinion, XII-37, 13 septembre 1919, p. 271-272

Henry Céard

Henry Céard (1851-1924)

« Mauvais écrivain », Le Petit Marseillais, 12 octobre 1919, p. 1

Paul Souday

Paul Souday (1869-1929)

« Le style de Flaubert », Paris-Midi, 7 novembre 1919, p. 3.

III. Hiver 1920. Littérature et beauté grammaticale

Paul Souday

Paul Souday (1869-1929)

« Flaubert et Marcel Proust », Paris-Midi, 9 janvier 1920, p. 3

Camille Mauclair

Camille Mauclair (1872-1945)

« De Flaubert et du style », La Semaine littéraire, Genève, no 1366, 6 mars 1920, p. 109-111

Michel Puy

Michel Puy

« Sur Flaubert », Le Divan, II-64, mars-avril 1920, p. 49-58

IV. 1921. Flaubert entre grammaire et style

Paul Souday

Paul Souday (1869-1929)

« Questions de style », La Revue de Paris, 15 janvier 1921, p. 381-396

Gilles Philippe

Conclusion

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.