Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Un traité sur les passions hypocondriaques et hystériques

Traduit par: Sylvie Kleiman-Lafon
Paroles d’ailleurs

Éditeur : UGA Éditions

Lieu d’édition : Grenoble

Publication sur OpenEdition Books : 21 décembre 2018

Collection : Paroles d’ailleurs

Année d’édition : 2012

Nombre de pages : 480


Présentation

De l'œuvre très riche de Bernard Mandeville, la postérité n'a guère retenu que la très controversée Fable des abeilles, qui lui vaut encore aujourd'hui de passer pour l'apôtre du libéralisme le plus cynique. Son Traité des passions hypocondriaques et hystériques, seul ouvrage médical de ce médecin philosophe, fait partie de ses œuvres les moins connues en Grande-Bretagne comme en France.
Il mérite cependant d'être lu à plus d'un titre, car Mandeville y fait entendre un discours pragmatique étonnamment moderne sur la relation entre le malade et le patient. La parole et le récit de soi sont au centre du processus de guérison, et annoncent la cure par la parole théorisée par la psychanalyse. La forme du dialogue n'y est pas une simple stratégie didactique, elle est le véhicule de la cure et la cure elle-même.
Le Traité de Mandeville s'inscrit également dans une tradition de réflexion sur la mélancolie qui remonte à l'antiquité mais qui affirme son actualité au xviie siècle avec la parution de l'œuvre majeure de Robert Burton (The Anatomy of Melancholy) en 1621, et devient ce « mal anglais » que décrira George Cheyne un siècle plus tard (The English Malady), en 1733, soit trois ans seulement après la seconde édition révisée et augmentée du Traité de Mandeville.


Sommaire

Premier dialogue

Entre Philopirio, un médecin, et Misomédon, son patient

Deuxième dialogue

Entre Philipirio, un médecin, et Misomédon, son patient

Troisième dialogue

Entre Philopirio, un médecin, Misomédon et Polytheca, ses patients

Annexe


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.