Version classiqueVersion mobile

Le Lexique des émotions

 | 
Iva Novakova
, 
Agnès Tutin

3. Autour de quelques sentiments/émotions

Sur la sémantique de quelques noms de tristesse

Anna Krzyżanowska

Résumé

Le présent article a pour principal objectif de dégager les paramètres sémantiques qui sont importants pour la distinction des noms d’émotion faisant partie du champ sémantique de la tristesse. Nous partons de la thèse que la structure sémantique de tristesse, chagrin, peine et de désespoir peut être décrite comme le résultat de diverses configurations de paramètres utilisés dans la définition de chaque mot concerné. Parmi les éléments qui s’avèrent, pensons-nous, les plus discriminants, on peut mentionner : l’événement cause de l’émotion et l’évaluation subjective faite par l’expérienceur (par rapport à l’événement déclencheur ainsi que par rapport à l’émotion elle-même). L’intensité de l’affect corrélée à sa manifestation, certaines caractéristiques aspectuelles des noms apparaissent aussi pertinentes.
L’analyse proposée permet aussi de saisir dans quelle mesure la spécificité sémantique des mots est en corrélation avec leur combinatoire lexico-syntaxique (par exemple, à la différence des autres noms étudiés, désespoir sélectionne le verbe hurler).

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction

Notre communication s’inscrit dans le courant des recherches linguistiques selon lesquelles les langues, chacune à sa façon, conceptualisent la réalité, y compris la réalité psychologique (Athanasiadou et Tabakowska, 1998 ; Wierzbicka, 1992, 1999a ; Kövecses, 2003 ; Duszak et Pawlak, 2003 ; Braz, 2006). Nous nous proposons de montrer ici la façon de catégoriser les concepts auxquels renvoient les noms appartenant au champ de la tristesse. Dans notre travail, nous focaliserons essentiellement notre attention sur la zone centrale de ce champ sémantique. Pour répondre à la question « Quels groupes de lexèmes appartiennent au centre du champ étudié ? », nous avons retenu comme critère de sélection, les principes proposés par Mikolajczuk (1999). Ces principes sont les suivants :

  1. le lexème qui occupe le centre du champ fait partie d’une famille de mots plutôt riche (le critère morphologique) ;
  2. les mots qui appartiennent au centre sont utilisés souvent en tant que composantes ...

Auteur

Instytut Filologii Romańskiej, Uniwersytet Marii Curie-Skłodowskiej, Lublin, Pologne

© UGA Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search