Version classiqueVersion mobile

Le Lexique des émotions

 | 
Iva Novakova
, 
Agnès Tutin

2. Combinatoire syntaxique et lexicale du lexique des émotions

Les prédicats d’affect dans des dictionnaires monolingues coordonnés espagnol/grec/français

Angels Catena et Effi Lamprou

Résumé

Dans cet article nous analyserons les prédicats d’affect dans le cadre du modèle des classes d’objets (Gross, 1995) en vue d’applications dans des systèmes de traduction automatique. En nous basant sur le travail entrepris par Buvet et al. (2005), nous présentons la méthodologie d’élaboration de trois dictionnaires électroniques monolingues coordonnés du français, de l’espagnol et du grec à partir de la description des hyperclasses sémantiques des prédicats d’affect en espagnol et en grec et de l’analyse de leurs équivalents de traduction vers le français.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction

Les études sur le lexique des états affectifs étant nombreuses1, il est indispensable de définir dans un premier temps les particularités de notre approche par rapport à celles qui l’ont précédée. En premier lieu, nous nous éloignons des taxonomies lexico-conceptuelles2 dans la mesure où notre but ne consiste pas à définir les états affectifs du point de vue cognitif mais à établir une typologie à partir de leurs propriétés linguistiques3. En effet, le modèle des classes d’objets consiste à regrouper les unités lexicales d’une langue déterminée dans des classes sémantiquement homogènes en prenant comme critère leurs propriétés syntaxiques, morphologiques et sémantiques communes. C’est cette démarche typologique qui nous rapproche d’autres descriptions comme celle de Tutin et al. (2006) pour les noms d’affect en français. Il faut pourtant souligner deux particularités de notre analyse. D’une part, le cadre d’analyse étant la phrase élémentaire, constituée d’un prédicat...

Auteurs

Département d’Études françaises, université de Chypre, Nicosie

© UGA Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search