Version classiqueVersion mobile

Le Lexique des émotions

 | 
Iva Novakova
, 
Agnès Tutin

2. Combinatoire syntaxique et lexicale du lexique des émotions

Les émotions sont-elles comptables ?

Iva Novakova et Agnès Tutin

Résumé

Dans cette étude, nous cherchons à déterminer dans quelle mesure les noms d’affect sont comptables et comment ce paramètre syntaxique permet d’affiner la typologie de cette classe de noms abstraits. Une large étude de corpus menée sur Frantext montre que la classe des noms d’affect n’est pas du tout homogène concernant la détermination : contrairement à ce qui est souvent affirmé dans la littérature, de nombreux noms d’affect apparaissent en effet dans des distributions de noms comptables (Un N, Dét_plur N). L’observation des caractéristiques aspectuelles et de la sous-catégorisation des noms de la classe montre que ces paramètres influencent fortement la détermination : les noms d’affect interpersonnels, souvent duratifs, de type respect ou amitié sont essentiellement massifs, alors que les noms d’émotion réactifs et ponctuels comme colère ou panique sont fondamentalement comptables. Une série de noms d’affect comme plaisir ou joie, qui peuvent être ponctuels ou duratifs, connaissent quant à eux à la fois une distribution comptable et massive.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction

Les noms d’affect (désormais N_affect) sont souvent considérés comme des noms massifs, ainsi que la plupart des noms « intensifs » (selon la terminologie de Flaux et Van de Velde1), ces noms abstraits qui sont intensifiables et sont dépourvus d’étendue temporelle. Ils permettraient ainsi à l’instar des massifs concrets (du lait, du sable) la référence distributive (une partie de la joie qu’il éprouvait venait du sentiment du devoir accompli2) et la référence cumulative (l’amour pour sa compagne, l’amour pour ses enfants, tout cet amour qui lui échappait presque3). En tant que noms massifs, les N_affect se combineraient préférentiellement avec le déterminant partitif (éprouver de la joie, susciter de la colère) ou les quantifieurs indéterminés (un peu de joie, beaucoup d’amour) et apparaîtraient difficilement avec les déterminants usuels pour les noms comptables (l’indéfini, les déterminants numéraux, le pluriel).

Cependant, lorsqu’on examine de près sur de larges corpu...

© UGA Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search