Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Lexique des émotions

 | 
Iva Novakova
, 
Agnès Tutin

1. Regard historique sur le lexique des émotions

L’apport sémantique du paradigme épistémologique du sensualisme au lexique des émotions

Gerda Haßler

Résumé

Beaucoup de noms d’émotion doivent leurs significations actuelles, en partie au moins, aux débats épistémologiques menés pendant la deuxième moitié du xviiie siècle. Des mots comme sensation, perception, conscience, idée, passion, besoin, désir, souffrance, jouissance étaient définis dans le paradigme sensualiste par l’établissement de relations notionnelles entre eux. Notre but est d’examiner si ces relations établies par des définitions correspondent aux relations sémantiques des termes en question dans les textes du fondateur de ce paradigme, Étienne Bonnot de Condillac. Cette contribution se fixe comme fil conducteur et hypothèse de départ qu’un texte de référence modifie et détermine, en partie, les relations des termes centraux d’un certain paradigme notionnel. Pour étudier ces relations, nous avons procédé au relevé des cooccurrences des termes d’émotion dans le texte de référence ainsi que dans des séries de textes qui l’ont suivi pour finalement mener une étude globale sur l’usage contemporain des mots en question. Cette étude s’appuie sur la base textuelle Frantext.

Many names of emotions have acquired their present meaning, at least in part, from the epistemological debates which took place in the second half of the 18th century. Words like sensation, perception, conscience, idée, passion, besoin, désir, souffrance, jouissance were defined in the sensationalist paradigm, which established the notional relationship between them. We shall study whether or not these relationships established by definitions correspond to semantic relationships of the terms in question in the texts of Étienne Bonnot de Condillac, the founder of this paradigm. His texts served as point of reference to many authors after him who intended to develop his ideas further or who opposed and refuted them. The basic hypothesis of this contribution is that of a texte de référence, modifying and determining in part the relationships of the terms central to a certain notional paradigm. To study these relationships, we focus our attention on the co-occurrences of the terms of emotions in the reference text and in the series of texts which followed and then proceed to explore, in a general sense, contemporary usage of the words in question. The texts used in this study are from the Frantext database.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction

Mon objectif est d’étudier si des textes nettement métalinguistiques dans l’usage des noms d’émotion ont influé la signification de ceux-ci et si cette influence a été durable. Cette analyse part de l’hypothèse que l’usage métalinguistique conscient de termes peut changer leur signification non seulement dans le langage d’un certain auteur, mais qu’il peut avoir des influences durables dans une langue si cet auteur est important.

Cette analyse s’appuie sur des approches développées par Blumenthal (1983), Blumenthal et Tyvaert (2003), Rastier (1972, 2001) et Wierzbicka (1992, 1996), et elle prend en considération les études du vocabulaire des émotions (Colletta et Tcherkassof, 2001 ; Grossmann et Tutin, 2005 ; Haßler, 2005 et, pour les auteurs étudiés, Sgard, 1981). Elle part du principe que l’entourage d’un mot dans un texte peut mettre en valeur des traits sémantiques qui, par répétition et usage par d’autres auteurs, permettent d’accéder au noyau sémantique du mot et...

Auteur

Institut für Romanistik, université de Potsdam, Allemagne

© UGA Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540