Versione classicaVersione mobile

Le Lexique des émotions

 | 
Iva Novakova
, 
Agnès Tutin

1. Regard historique sur le lexique des émotions

L’apport sémantique du paradigme épistémologique du sensualisme au lexique des émotions

Gerda Haßler

Abstract

Beaucoup de noms d’émotion doivent leurs significations actuelles, en partie au moins, aux débats épistémologiques menés pendant la deuxième moitié du xviiie siècle. Des mots comme sensation, perception, conscience, idée, passion, besoin, désir, souffrance, jouissance étaient définis dans le paradigme sensualiste par l’établissement de relations notionnelles entre eux. Notre but est d’examiner si ces relations établies par des définitions correspondent aux relations sémantiques des termes en question dans les textes du fondateur de ce paradigme, Étienne Bonnot de Condillac. Cette contribution se fixe comme fil conducteur et hypothèse de départ qu’un texte de référence modifie et détermine, en partie, les relations des termes centraux d’un certain paradigme notionnel. Pour étudier ces relations, nous avons procédé au relevé des cooccurrences des termes d’émotion dans le texte de référence ainsi que dans des séries de textes qui l’ont suivi pour finalement mener une étude globale sur l’usage contemporain des mots en question. Cette étude s’appuie sur la base textuelle Frantext.

I formati HTML, PDF ed ePub di questo libro sono accessibili agli utenti di biblioteche e istituzioni che lo hanno acquistato come parte dell'offerta OpenEdition Freemium for Books. Il libro può anche essere acquistato sui siti dei librai partner, nei formati PDF ed ePub, se l'editore ha scelto questa distribuzione commerciale. Se l'edizione cartacea è disponibile, i link alle librerie sono proposti in questa pagina.

Estratto del testo

1. Introduction

Mon objectif est d’étudier si des textes nettement métalinguistiques dans l’usage des noms d’émotion ont influé la signification de ceux-ci et si cette influence a été durable. Cette analyse part de l’hypothèse que l’usage métalinguistique conscient de termes peut changer leur signification non seulement dans le langage d’un certain auteur, mais qu’il peut avoir des influences durables dans une langue si cet auteur est important.

Cette analyse s’appuie sur des approches développées par Blumenthal (1983), Blumenthal et Tyvaert (2003), Rastier (1972, 2001) et Wierzbicka (1992, 1996), et elle prend en considération les études du vocabulaire des émotions (Colletta et Tcherkassof, 2001 ; Grossmann et Tutin, 2005 ; Haßler, 2005 et, pour les auteurs étudiés, Sgard, 1981). Elle part du principe que l’entourage d’un mot dans un texte peut mettre en valeur des traits sémantiques qui, par répétition et usage par d’autres auteurs, permettent d’accéder au noyau sémantique du mot et...

Autore

Institut für Romanistik, université de Potsdam, Allemagne

© UGA Éditions, 2019

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search