Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’imaginaire sériel

 | 
Jonathan Fruoco
, 
Andréa Rando Martin
, 
Arnaud Laimé

Matérialité et médium

Chapitre 4. Quand le feuilleton s’enraye : intégrales tronquées et séries interrompues

Côme Martin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Un lecteur de bande dessinée de la jeune génération, en parcourant sa librairie favorite, en particulier le rayon « romans graphiques », peut avoir l’impression trompeuse d’une économie qui aurait, de tout temps, fonctionné en tomes ou en volumes. Il n’en est rien bien entendu : la bande dessinée, comme la littérature dont elle découle, a principalement paru sous forme sérielle dans divers journaux dès la fin du xixe siècle et dans la première moitié du xxe, en particulier aux États-Unis où la parution de comics mensuels occupe encore la majorité du marché. Sous forme de strips pendant la semaine, de taille un peu plus large (généralement une page) le dimanche, rares furent les journaux des années 1900 à ne pas inclure une ou plusieurs séries qui contribuèrent à leur succès financier, à commencer par le Yellow Kid de Richard Outcault, que de nombreux chercheurs tinrent longtemps, de façon erronée, pour la première bande dessinée au sens moderne du terme.

Il est crucial de...

Auteur

© UGA Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540