Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’émerveillement dans les littératures poétiques et narratives des xixe et xxe siècles

 | 
Julie Anselmini
, 
Marie-Hélène Boblet

Cinquième partie. S'émerveiller, penser l'Histoire

L’émerveillement scientifique dans les romans astronomiques de Camille Flammarion1

Claire Barel-Moisan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au tournant du xviiie siècle, Chateaubriand expose dans sa Lettre à M. de Fontanes2 une conception largement partagée tout au long du siècle suivant, selon laquelle le regard scientifique dépoétise le monde en usant d’une langue technique pour décrire les éléments naturels. À la différence de la périphrase par laquelle le poète exprime son admiration face à la grandeur de l’univers, le discours scientifique, foncièrement lié à l’athéisme, ne produit que désenchantement :

Le vaste abîme n’est qu’un peu d’eau bitumineuse ; les montagnes sont de petites protubérances de pierres calcaires ou vitrescibles. Ces deux admirables flambeaux des cieux, dont l’un s’éteint quand l’autre s’allume, afin d’éclairer nos travaux et nos veilles, ne sont que deux masses pesantes, formées au hasard, par je ne sais quelle agrégation fortuite de matière. Ainsi, tout est désenchanté, tout est mis à découvert par l’incrédule3 […].

Camille Flammarion, qui s’inscrit dans le grand mouvement de vulgarisation scie...

Auteur

Chargée de recherches au CNRS (dans l’UMR LIRE, à l’ENS-Lyon), spécialiste de la poétique romanesque balzacienne, elle a publié des travaux portant sur la littérature romanesque du xixe siècle (en particulier sur Balzac, Sand et Flaubert) et dirigé deux recueils sur Balzac, Balzac avant Balzac avec José-Luis Diaz, et Balzac, l’aventure analytique avec Christèle Couleau (Christian Pirot, 2006 et 2009). Ses recherches portent actuellement sur l’insertion de la science et des savoirs dans le roman français du xixe siècle. Elle a notamment travaillé sur l’écriture de vulgarisation scientifique dans la presse et dans le roman pour la jeunesse du xixe siècle. Elle fait partie de l’ANR « Biolographes » (sur la littérature et les savoirs biologiques au xixe siècle) et dirige l’ANR « Anticipation », dont les travaux portent sur le roman d’anticipation scientifique entre 1860 et 1940. Elle vient de rééditer Le Monde tel qu’il sera, publié en 1846 par Émile Souvestre.

© UGA Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540