Version classiqueVersion mobile

De l’émerveillement dans les littératures poétiques et narratives des xixe et xxe siècles

 | 
Julie Anselmini
, 
Marie-Hélène Boblet

Quatrième partie. Émerveillement et poétiques narratives

Le roman-feuilleton de l’époque romantique, une dramaturgie de l’émerveillement

Julie Anselmini

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début des Mohicans de Paris, roman d’Alexandre Dumas paru en feuilletons dans le journal Le Mousquetaire durant les années 1850, le lecteur est introduit dans un cabaret mal famé à la suite de trois gentlemen en goguette, Jean Robert, Ludovic et Pétrus ; ils se voient pris à partie par un charpentier aviné, Jean Taureau, d’une force colossale, et un début de rixe s’ensuit ; les choses menacent de tourner au tragique lorsqu’un nouveau personnage, Salvator – le héros du roman –, fait son apparition et suspend providentiellement la bagarre. On lit alors ce passage, qu’il importe de citer longuement, car il est emblématique des textes sur lesquels se portera notre attention :

Le personnage qui, pareil au dieu antique, était intervenu si miraculeusement pour substituer, selon toute probabilité, un dénouement pacifique à une sanglante péripétie, et qui semblait, lui aussi, être sorti d’une machine, tant son apparition était imprévue et instantanée, semblait un homme de trente ans à peu ...

Auteur

Maître de conférences en littérature française à l’université Caen Normandie et membre du LASLAR (EA 4256), ses travaux portent principalement sur l’œuvre de Dumas père, sur les liens entre presse et littérature et sur la critique des écrivains au xixe siècle. Elle a publié Le Roman d’Alexandre Dumas père ou la Réinvention du merveilleux (Droz, 2010), dirigé le volume collectif Dumas critique (Presses universitaires de Limoges, 2013) et édité Gaule et France de Dumas (Garnier, 2015) ; elle a également coordonné en 2014 avec Brigitte Diaz un numéro de la revue Elseneur consacré à « L’anti-critique des écrivains au xixe siècle ». Elle collabore actuellement à l’édition du Théâtre complet de Dumas (Garnier) et à celle de l’Œuvre critique de Barbey d’Aurevilly (Les Belles Lettres).

© UGA Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search