Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’émerveillement dans les littératures poétiques et narratives des xixe et xxe siècles

 | 
Julie Anselmini
, 
Marie-Hélène Boblet

Troisième partie. Émerveillement et poésie

Fragilité de la merveille, fidélité de la vigilance : le poème chez Reverdy et Guillevic

Chantal Labre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La merveille, quand même : le négatif et la joie

« Épuisement », « exténuation », ces termes reviennent souvent pour désigner un certain essoufflement du lyrisme, au regard duquel un ouvrage sur l’émerveillement peut paraître audacieux. Pourtant, les deux poètes qui orientent ma réflexion et pourraient à première vue illustrer la vérité de ces termes ne me semblent que superficiellement en relever. Est-ce épuisement que se tourner vers « l’infime », comme le disait Jaccottet (« Violettes […] L’infime, qui ouvre une voie, qui fraie une voie1 ») ? L’écriture, chez Guillevic, chez Reverdy, se miniaturise, dans la phrase, par le choix des mots, la brièveté du vers ; elle se fait discrète, elle se veut « légère », elle ne veut pas peser : un frisson d’eau sur de la mousse. La musique est sourde, c’est sur fond de silence et de blanc – de manque à être – que s’élève aujourd’hui le dire du poète. Mais chaque bribe du dit poétique est part d’une quête, d’une attente, sinon d’un espoir, et tr...

Auteur

Professeur de CPGE à Paris, elle a dirigé divers ouvrages collectifs tels que le Dictionnaire biblique, culturel et littéraire (Armand Colin, 2002), L’Empreinte culturelle de la Bible, un état des lieux européen (avec Jean-Claude Eslin, Armand Colin, 2010), Dictionnaire de poétique (des modernes aux anciens avec Patrice Soler, préface de Pascal Quignard, Armand Colin, 2012). Elle publie régulièrement dans la revue Esprit.

© UGA Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540