Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Enquête en Armancie

 | 
Georges Kliebenstein

Bibliographie

Texte intégral

Corpus stendhalien

Voir la rubrique « Sigles et abréviations utilisés » en p. 7 du présent ouvrage.

Éléments de critique stendhalienne

Sur Armance

Ansel Y., « Armance ou les ruses de la folie », Stendhal Club, no 88, 1980.

—, « Chien », dans Dictionnaire de Stendhal, dir. Yves Ansel, Philippe Berthier et Michael Nerlich, Paris, Champion, 2003.

Barbéris P., Armance. Sur Stendhal, Paris, Éditions sociales, 1982.

—, « Armance, Armance : quelle impuissance ? », dans Colloque de Cerisy-la-Salle, 30 juin-10 juillet 1982, textes recueillis par Philippe Berthier, Paris, Aux amateurs de livres, 1984.

Bardèche M., Armance, Stendhal romancier, Paris, La Table Ronde, 1947.

Bayard P., Symptôme de Stendhal : Armance et l’aveu, Minard, coll. Archives de lettres modernes, no 186, 1979.

Bell S., « La conscience parodique chez Stendhal : le cas d’Armance », dans Stendhal et le comique, prés. D. Sangsue, Grenoble, ELLUG, 1999.

Bellemin-Noël J., L’Auteur encombrant : Stendhal. Armance, Presses universitaires de Lille, 1985.

Berthier P., « Non-lieu d’Octave », dans Espaces stendhaliens, Paris, PUF, 1997.

Blin G., Armance, introd. et notes de Georges Blin, Paris, Éd. de la Revue Fontaine, 1946.

Bokobza S., « Armance, contribution à la titrologie stendhalienne », Stendhal Club, no 26, 1983.

Borderie R., La Connaissance de l’autre à travers Armance de Stendhal et L’Interdiction de Balzac, thèse sous la direction de Philippe Hamon, université de Paris III, 1992.

—, « Structure et figures du secret dans Armance », Poétique, no 93, 1993.

Crouzet M., « Le réel dans Armance », dans Le Réel et le Texte, Paris, A. Colin, 1974.

—, « Pour une lecture d’Armance », préface, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 1980.

Del Litto V., Armance, préface et notes de Vittorio Del Litto, Paris, Rencontre, 1961.

Gaillard F., « De la répétition d’une figure : Armance ou le récit de l’impuissance », Littérature, no 18, 1975.

Gide A., « Préface », dans Stendhal, Œuvres complètes, III, Paris, Cercle du bibliophile, 1925.

Gleize J.-M., « Armance oblique », dans Le Réel et le Texte, Paris, A. Colin, 1974.

—, « Bordures de buis », L’Arc, no 88, 1983.

Hamm J.-J., « Armance ou quelques scènes d’un salon de Paris en 1827 », dans Dictionnaire de Stendhal, Paris, Champion, 2003.

Hoog A., « Préface », dans Armance, Paris, Gallimard, coll. Folio, 1975.

Imbert H.-F., « Préface », dans Armance, Paris, Flammarion, coll. GF, 1967.

—, « Hypothèses jansénistes à propos d’Armance », dans Stendhal et la tentation janséniste, Genève, Droz, 1970.

Jones G. C., « Le rôle de la faiblesse humaine dans Armance », Stendhal Club, no 38, 1968.

—, « L’emploi du point de vue dans Armance », Stendhal Club, no 70, 1976.

Kliebenstein G., « Remarques sur l’hémiphasie », dans La Réticence, Études réunies et présentées par L. Louvel et C. Rannoux, Presses universitaires de Rennes, coll. La Licorne, 2004.

Labia J.-J., « Armance en 1827, roman premier, chef-d’œuvre discret », préface à Armance, Paris, Flammarion, coll. Folio, 1994.

Laforgue P., « Armance, ou noblesse et mélancolie obligent », L’Éros romantique. Représentations de l’amour en 1830, Paris, PUF, coll. Littératures modernes, 1998.

Lala M.-C., « La genèse du style comme écriture de soi : le cas de Armance », dans Stendhal et le style, colloque sous la direction de Philippe Berthier et d’Éric Bordas, université de Paris III, 19-20 mars 2004 (actes à paraître).

Lévêque L., « Le fatal secret ou l’éloge de la folie », Le Roman de l’histoire, 1780-1850, Paris, L’Harmattan, 2001.

marrill albérès F., « Le naturel passif : Octave », dans Le Naturel chez Stendhal, Paris, Nizet, 1956.

Martineau H., Armance, révision du texte et préface par H. Martineau, Paris, Le Divan, 1927.

—, Armance, introduction, bibliographie, notes et variantes par H. Martineau, Paris, Garnier, 1962.

Michel F., « Armance de Zohiloff », Études stendhaliennes, Paris, 1957.

Mouillaud G., « Stendhal et le mode irréel à propos de l’impuissance dans Armance », Modern Language Notes, mai 1968, vol. 83, no 4.

Pearson R., Stendhal’s Violin, Oxford University, Clarendon Press, 1988.

Prévost J., Armance, La création chez Stendhal [1951], Paris, Gallimard, coll. Folio-Essais, 1996.

Rey P.-L., « Le silence d’Armance », dans L’Obsession de la faute, coll. La Licorne, no 20, université de Poitiers, 1991.

—, Armance, Paris, Press Pocket, 1993.

Roza G., « Sailing to Mount Kalos : the Poetical Dénouement of Armance », Forum for Modern Language Studies, no 23, 1987.

Shillony H., « Le dénouement d’Armance ou la mort du héros », Stendhal Club, no 83, 1979.

Spitzer L., «La particella “si” davanti all’aggetivo nel romanzo stendhaliano Armance», Studi francesi, Turin, 1959.

Sykes J. M., « Armance, roman romantique ? », Stendhal Club, no 16, 1974.

Teissier P., « Armance ou la genèse de l’univers stendhalien », Stendhal Club, no 26, 1984.

Thompson C. W., « Les clefs d’Armance et l’ambivalence des génies romantiques du Nord », Stendhal Club, no 100, 1983.

Todorov T., « La lecture comme construction », Poétique, no 24, 1975.

Uchida F. Y., L’Énigme onomastique et la création romanesque dans Armance, Genève, Droz, 1987.

West J., « Armance. Le choix d’un destin », Stendhal Club, no 100, 1983.

Sur Stendhal

Albérès F.-M., Stendhal et le sentiment religieux, Paris, Nizet, 1956.

Alciatore J.-C., « Stendhal et Destutt de Tracy, les désirs contradictoires, source de malheur », dans Le Bayou, Houston University, no 42, 1950.

Anjubault Simons M., Sémiotisme de Stendhal, Genève, Droz, 1980.

André R., Écriture et pulsions dans le roman stendhalien, Paris, Klincksieck, 1977.

Ansel Y., « Le crime de Julien Sorel. Parcours critique », Linguistica e letteratura, no 2, Pise, mai 1977.

—, « Stendhal littéral », Littérature, no 30, 1978.

—, Stendhal, le Temps et l’Histoire, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, coll. Cribles, 2000.

—, Stendhal littéral, Paris, Kimé, 2001.

Barbéris P., Sur Stendhal, Paris, Éditions sociales, 1982.

—, « Désir/non-désir comme constitutifs du romanesque stendhalien », dans La Création romanesque chez Stendhal, textes recueillis par V. Del Litto, Genève, Droz, 1983.

Berthier P., « Portrait de Stendhal en évêque de Clogher », Stendhal Club, no 25, 1982.

—, Stendhal et la Sainte Famille, Genève, Droz, 1983.

—, Espaces stendhaliens, Paris, PUF, 1997.

Blin G., Stendhal et les problèmes de la personnalité [1954], Paris, Corti, 2001.

—, Stendhal et les problèmes du roman, II, Paris, Corti, 1958.

Boll Johansen H., Stendhal et le roman. Essai sur la structure du roman stendhalien, Aran, Grand Chêne, 1979.

Bordas E., « Style », dans Dictionnaire de Stendhal, Paris, Champion, 2003.

Brombert V., Stendhal et la voie oblique, Paris, PUF, 1954.

Crouzet M., « Stendhal et les signes », Romantisme, no 3, 1972.

—, Stendhal et le langage, Paris, Gallimard, 1981.

—, La Poétique de Stendhal, Paris, Flammarion, 1983.

Del Litto V., La Vie intellectuelle de Stendhal, genèse et évolution de ses idées, 1802-1821, Paris, PUF, 1959.

Dürrenmatt J., Bien coupé Mal cousu. Ponctuation et division du texte romantique, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 1998.

—, « Ponctuation », dans Dictionnaire de Stendhal, Paris, Champion, 2003.

Felman S., La « Folie » dans l’œuvre romanesque de Stendhal, Paris, Corti, 1971.

Fernandez D., Ferranti F., Le Musée idéal de Stendhal, Paris, Stock, 1995.

Genette G., « Stendhal », dans Figures II, Paris, Seuil, 1969.

Guérin M., La Politique de Stendhal, Paris, PUF, 1982.

Hamm J.-J., « L’achèvement et son envers : de l’œuvre au lecteur », dans Colloque de Cerisy-la-Salle (30 juin-10 juillet 1982), textes recueillis par Philippe Berthier, Paris, Aux amateurs de livres, 1984.

Imbert H.-F., Les Métamorphoses de la liberté, ou Stendhal devant la Restauration et le Risorgimento, Paris, Corti, 1967.

—, Stendhal et la tentation janséniste, Genève, Droz, 1970.

Jones G. C., L’Ironie dans les romans de Stendhal, Aran, Grand Chêne, 1966.

Jousset P., « Chute, cadence et chance », Poétique, no 111, 1997.

Kliebenstein G., « Barthes avait lu Stendhal », L’Année Stendhal, no 4, Paris, Klincksieck, 2000.

—, « Stendhal et la tentation Saint-Simon », Cahiers Saint-Simon, no 29, 2001.

—, « Stendhal et ses monstres : défiguration, transfiguration, infigurable », dans L’Homme défiguré, textes réunis par Pierre Vaydat, université de Lille III, coll. UL3, 2002.

—, « Dysmimésis stendhalienne », L’Année stendhalienne, no 2, Champion, 2003.

—, « Folie », « lo-gique », « sexe/sexualité », « suicide », « testaments », dans Dictionnaire de Stendhal, Paris, Champion, 2003.

—, Figures du destin stendhalien, préface de Philippe Berthier, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2004.

—, « Stendhal face au grec », dans Stendhal à Cosmopolis, colloque sous la direction de Marie-Rose Corrédor, université Stendhal, déc. 2003 (actes à paraître).

—, « Stendhal et la rhétorique », dans Stendhal et le style, colloque sous la direction de Philippe Berthier et Éric Bordas, université de Paris III, mars 2004 (actes à paraître).

Laforgue P., « Une histoire anachronique dans Le Rouge et le Noir », L’Année Stendhal, no 2, Paris, Klincksieck, 1998.

Mérimée P., H. B., Paris, Mille et une nuits, 1996.

Nerlich M., Apollon et Dionysos ou la Science incertaine des signes, Marburg, Hitzeroth, 1989.

Reid M., « Les testaments de Stendhal (Apostille au paratexte) », Poétique, no 75, 1988.

Richard J.-P., Stendhal, Flaubert [1954], Paris, Seuil, coll. Points, 1970.

Sangsue D., Stendhal et l’empire du récit, Paris, SEDES, 2002.

Weber J.-P., Stendhal : Les structures thématiques de l’œuvre et du destin, Paris, SEDES, 1969.

West-Sooby J., Les Modes du possible dans Le Rouge et le Noir, Lucien Leuwen et La Chartreuse de Parme de Stendhal. L’espace et la forme du destin, thèse de IIIe cycle sous la direction de Philippe Berthier, université de Grenoble III, 1983.

Compléments rhétoriques/herméneutiques

Aristote, Rhétorique, livres I et II, texte établi et traduit par Médéric Dufour ; livre III, texte établi et traduit par Médéric Dufour et André Wartelle ; Paris, Gallimard, coll. Tel, 1998.

Auerbach E., Figura [1938], traduit et préfacé par M. A. Bernier, Paris, Belin, 1993.

Barthes R., « Masculin, féminin, neutre » [1969], dans Œuvres complètes, V, éd. Éric Marty, Paris, Seuil, 2002.

—, S/Z [1970], dans Œuvres complètes, II, éd. Éric Marty, Paris, Seuil, 1994.

—, Fragments d’un discours amoureux [1977], dans Œuvres complètes, III, éd. Éric Marty, Paris, Seuil, 1995.

—, « Le Neutre », cours du Collège de France 1977-1978, texte établi et présenté par Thomas Clerc, sous la direction d’Éric Marty, Paris, Seuil, 2002.

Biran Maine de, Nouvelles Considérations sur les rapports du physique et du moral, éd. Tisserand, t. XII, Paris, PUF, 1949.

Blair H., Leçons de rhétorique et de belles-lettres, 1783, traduction française par Pierre Prévost, Genève, 1808, in-8°, 4 vol. Autre traduction française : J.-P. Quénot, Paris, Lefèvre, 1821, 3 vol.

Bowman F. P., Le Christ romantique, Genève, Droz, 1973.

Burke E., Recherche philosophique sur l’origine de nos idées du sublime et du beau (trad.), Paris, an XI-1803. Reprint : Vrin, 1973, introd. Baldine Saint-Girons.

Cabanis P., Des rapports du physique et du moral de l’homme, 1802 (dans Œuvres complètes, Slatkine, 1984, 5 vol.).

Cicéron, De la divination, dans Œuvres complètes, Paris, Garnier, 1867-1874, 20 vol., t. XIX.

Condillac, Essais sur l’origine des connaissances humaines, 1746 (éd. J. Derrida, Paris, Galilée, 1973).

Deleuze G., Différence et répétition, Paris, PUF, 1969.

Dolto F., Inconscient et destins, Paris, Seuil, 1988.

Douay-soublin F., « La rhétorique en France au xixe siècle à travers ses pratiques et ses institutions : restauration, renaissance, remise en cause », dans Histoire de la rhétorique dans l’Europe moderne, 1450-1950, sous la direction de M. Fumaroli, Paris, PUF, 1999.

Du Marsais C.-C., Des tropes ou des différents sens, présentation, notes et traduction : F. Douay-Soublin, Paris, Flammarion, coll. Critiques, 1988.

Fontanier P., Les Figures du discours, introd. G. Genette, Paris, Flammarion, coll. Champs, 1977.

Foucault M., Histoire de la sexualité. 3 : Le souci de soi, Paris, Gallimard, 1984.

Freud S., « Au-delà du principe de plaisir », dans Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981.

Frye N., Le Grand Code, Paris, Seuil, 1984.

Hamon P., Le Personnel du roman. Le système des personnages dans les Rougon-Macquart d’Émile Zola, Genève, Droz, 1983.

—, Texte et idéologie, Paris, PUF, 1984.

—, « Échos et reflets », Poétique, no 109, 1997.

Kierkegaard S., La Reprise, éd. N. Viallaneix, Paris, Flammarion, coll. GF, 1990.

Kliebenstein G., « L’encyclopédie minimale », Poétique, no 88, 1991.

—, « Le cri du Phénix », Poétique, no 103, 1995.

—, « Lecture de Conflit », dans Mallarmé, textes réunis par Raoul Klein, Mont-de-Marsan, Éditions InterUniversitaires, coll. Dix-neuf/Vingt, 1998.

—, « Parler la langue », Lectures de Baudelaire, dir. Steve Murphy, Presses universitaires de Rennes, 2002.

Lacan J., « Tuché et automaton », dans Le Séminaire, Livre XI, Paris, Seuil, 1973.

Laforgue P., L’Œdipe romantique. Le jeune homme, le désir et l’histoire en 1830, Grenoble, ELLUG, 2002.

Lamy B., La Rhétorique ou l’art de parler, éd. critique établie par Benoît Timmermans, Paris, PUF, 1998.

Molino J., « Quelques hypothèses sur la rhétorique au xixe siècle », Revue d’histoire littéraire de la France, no 2, La Rhétorique au xixe siècle, 1980.

Monneyron F., L’Androgyne romantique. Du mythe au mythe littéraire, Grenoble, ELLUG, 1994.

Pastoureau M., Les Couleurs de notre temps, Paris, Bonneton, 2003.

Piguet M.-F., Classe. Histoire du mot et genèse du concept, Presses universitaires de Lyon, 1996.

Quintilien, Institution oratoire, Paris, Garnier, 1933-1934. La Rhétorique au xixe siècle, numéro spécial RHLF, mars-avril 1980.

Rigoli J., Lire le délire, aliénisme, rhétorique et littérature en France au xixe siècle (1800-1860), Paris, Fayard, 2001.

Roger A., Proust, les plaisirs et les noms, Paris, Denoël, 1985.

Roger A., Ruiz D. et J.-P., La Vie en vert. Bréviaire de la verdolâtrie, Le Roc-Saint-Aulaire, 2004.

Saïd S., « Part, Contrainte ou Hasard ? », Le Destin, Nouvelle Revue de psychanalyse, no 30, Gallimard, 1984.

Starobinski J., « Le fusil à deux coups de Voltaire » [1966], Le Remède dans le mal. Critique et légitimation de l’artifice à l’âge des Lumières, Paris, Gallimard, coll. NRF Essais, 1989.

Théron M., « Qu’est-ce qu’un hendiadyn ? », dans 99 réponses sur les procédés de style, CRDP/CDDP Languedoc-Roussillon, 1993.

Violi P., « Les origines du genre grammatical », Langages, no 85, Le Sexe linguistique, 1987.

© UGA Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540