Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Trois générations de femmes dans la tourmente

 | 
Valentina Supino
, 
Camilla Benaim
, 
Elisa Rosselli

La fuite en Suisse

Elisa Rosselli

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

Elisa Rosselli (Pise 1873-Florence 1971)

Elisa Rosselli était la plus jeune des quatre enfants d’Angiolo Rosselli et de Teresa Emma Neumann, qui s’étaient rencontrés en Angleterre où cette dernière, danoise, enseignait le chant. Angiolo, carbonaro, c’est-à-dire membre d’une société secrète ayant pour but l’unité de l’Italie, se trouvait à Londres avec Giuseppe Mazzini, avec lequel il était ami et au financement des projets révolutionnaires duquel il participait. Un de ses frères fut le père de Joe Rosselli, lui-même père des antifascistes Carlo et Nello Rosselli, que la Cagoule assassina en 1937 en Normandie, à Bagnoles-de-l’Orne. Angiolo et Teresa se marièrent à Londres le 8 septembre 1864. Ne pouvant assister au mariage, Mazzini leur envoya une lettre de voeux avec des conseils de vie (voir « Annexe 1 », p. 117). Elisa étudia la musique et le chant, ainsi que la peinture avec le célèbre portraitiste Vittorio Matteo Corcos. En 1897, elle épousa Moses Benaim (1875-1955), citoyen brit...

© UGA Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540