Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sujet lecteur-scripteur de l'école à l'université

 | 
Jean-François Massol

Partie 3 – Formation du sujet lecteur-scripteur : dispositifs, difficultés, réussites

Chapitre 13. Du singulier au pluriel : construire en classe une compétence interprétative

François Le Goff

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La reconnaissance du « texte du lecteur1 » se traduit à l’école par la production de discours, souvent écrits, que j’appelle les « écritures de la réception ». Parler d’une « écriture de la réception », c’est retenir le fait que l’écriture est étroitement associée aux expériences de lecture, et que cette catégorie générique de la production écrite confond un ensemble hétérogène de pratiques scripturales qui ne sont pas d’abord définies par leur appartenance formelle ou rhétorique.

L’écriture de la réception désigne ainsi les traces de lecture, fort diverses en quantité et en qualité, rédigées par l’élève. Elle est l’expression d’une lecture, la traduction volontaire ou prescrite, métatextuelle ou hypertextuelle, synchrone ou différée, d’une rencontre avec un texte et, de façon extensive, avec toute création artistique, indifféremment du support.

C’est aux enjeux didactiques de l’écriture de la réception que je m’intéresse aujourd’hui, sous la forme d’un examen critique d’une expérienc...

Auteur

EA 4152 LLA-CREATIS, Université Toulouse 2, ESPE de l’académie de Toulouse

© UGA Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540