Version classiqueVersion mobile

Étude grammaticale et stylistique de textes de langue française

 | 
Marie-Madeleine Bertucci

Chapitre 6

Michel Leiris, L’Âge d’homme, 1939

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Michel Leiris (1901-1990) adhère au mouvement surréaliste dans les années 19201. Ses premières œuvres, poétiques, comme le recueil de poèmes Simulacre, ou narratives, Le Point cardinal, récit publié en 1927, ou encore Aurora, écrit entre 1927 et 1928 et publié en 1946 mettent en évidence la diversité de ses expérimentations sur la langue, de ses jeux avec les mots – calembours, mots-valises, remotivation cratyliste, démontages pseudo-étymologiques –, de sa pratique de l’écriture automatique. 1929 est l’année de sa rupture avec le surréalisme. Il se tourne alors vers les sciences humaines et en particulier vers l’anthropologie. Invité par l’ethnologue Marcel Griaule, il participe à la mission Dakar-Djibouti entre 1931 et 1933 en tant qu’historiographe de la mission. Cette expérience lui permet de commencer à tisser des liens dans l’Afrique fantôme (1934) entre autobiographie et anthropologie, liens prolongés dans Tauromachies en 1937 (site des éditions Gallimard, 2020). C’est dans ce...

© UGA Éditions, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search