Version classiqueVersion mobile

La littérature de jeunesse en classe de langue

 | 
Christèle Maizonniaux

Chapitre VII

Un croisement des données

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La littérature de jeunesse est-elle un support approprié pour des apprenants de langue étrangère au niveau ab initio et stimule-t-elle pour eux les processus de la lecture-écriture ?

Après l’analyse des deux corpus de travaux d’écriture créative, venons-en aux résultats des questionnaires 1 et 2 remplis par les apprenants en amont et en aval du semestre d’étude1. Nous aurons peut-être aussi des réponses à la question de savoir si la démarche proposée et les tâches d’écriture créative en lien avec la lecture ont conduit à une appropriation linguistique, culturelle et littéraire, et à un engagement de tous les apprenants à tous ou à certains de ces niveaux.

Pour la méthodologie, disons rapidement que nous avons eu recours à l’analyse de contenu (« content analysis ») selon Michael Quinn Patton (2002, p. 463-464). Cette méthode consiste à identifier ce qu’il y a de commun dans les réponses, à coder, catégoriser, classifier et labelliser les éléments récurrents présents dans les données r...

© UGA Éditions, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search