Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books UGA Éditions Didaskein La littérature de jeunesse en cla...

La littérature de jeunesse en classe de langue

 | 
Christèle Maizonniaux

Table des matières

Geneviève Zarate

Préface

Chapitre I

Quelques bonnes raisons d’intégrer la littérature pour la jeunesse dans l’enseignement des langues

Questions de légitimité, de lectorat et de circulation des auteurs
La créativité de la littérature pour la jeunesse, les thèmes abordés et leur traitement
Simplicité et complexité en littérature pour la jeunesse
Deux notions importantes
L’album ou la complexité à l’œuvre
Du côté de l’image
Du côté du récit
Du côté du texte
La dimension culturelle dans l’album
L’album pour la jeunesse, un support passerelle ?
Le cas du livre illustré
Le cas du roman pour la jeunesse
Quelques remarques provisoirement conclusives

Chapitre II

La littérature pour la jeunesse dans l’enseignement des langues : état des lieux

Contextes d’introduction de la littérature pour la jeunesse
Un corpus de documents soumis à analyse
Les supports pour la jeunesse retenus par les didacticiens
Représentations de la « littérature de jeunesse » chez les didacticiens de langue
L’image et les éléments facilitateurs
« Potentiel identificatoire », thématiques et actualité de la littérature pour la jeunesse
Une littérature propice au travail linguistique et littéraire
Un support idéal pour promouvoir le « vivre ensemble »
Les approches proposées : quatre tendances principales
Une littérature pour développer des compétences orales et écrites
La didactique de la lecture-écriture en FLM comme source d’inspiration
L’interculturel comme axe central
Littérature pour la jeunesse et nouvelles technologies
L’engagement des apprenants et ses indicateurs
Des apprenants plus « actifs »
Des cahiers de lecture bien remplis, des textes longs et riches
Le dépassement des inhibitions d’ordre culturel
Des appropriations sur de multiples terrains
Du côté des apprenants adultes

Chapitre III

Lecture et écriture : renouveler les pratiques

La lecture
Le choix des textes en FLE
Privilégier les récits ?
Construire l’accès au sens en langue étrangère : vers la lecture littéraire
Des écritures en lien avec la lecture
Des activités d’écriture plus ambitieuses
Aller au-delà des lignes directrices du CECRL
L’écriture créative en langue étrangère : un champ en développement
L’écriture créative dans les ouvrages de didactique du FLE
Les apports des recherches récentes dans le domaine de l’écriture créative en FLE
Écrits créatifs basés sur le couple déclencheur/écrit court
Les écrits créatifs jouant sur le couple modèle de texte/production de texte
S’inspirer des démarches/recherches en FLM
Le paradigme didactique du sujet lecteur
Dispositifs susceptibles de faire émerger des textes de lecteurs

Chapitre IV

Une recherche en ab initio

Le contexte de la recherche
Une plongée brutale dans des textes de littérature générale
Un projet novateur répondant aux contraintes contextuelles
Un semestre passerelle basé sur un corpus d’œuvres spécifiques
Critères de sélection des œuvres étudiées
La question des représentations de la littérature de jeunesse en Australie
Le corpus d’œuvres étudiées
Deux réécritures contemporaines du Petit Chaperon rouge
Deux albums francophones
Pochée de Florence Seyvos
Hypothèse et dispositif de recherche
Élaboration d’un cadre d’analyse spécifique et démarche d’analyse

Chapitre V

Réécrire Le Petit Chaperon rouge : Résultats d’analyses et pistes pour un travail ciblé

La réécriture : un exercice de lecture-écriture spécifique
Réécrire Le Petit Chaperon rouge
Quelques informations préalables
Partir d’une consigne simple
Les spécificités d’une écriture en contexte scolaire/universitaire
Objectifs et spécificités du compte rendu des résultats
Résultats : une grande variété de productions et de traces d’engagement
Longueur et niveau de langue des réécritures analysées
La proximité avec le texte source : un choix qui n’est pas synonyme de « texte pauvre »
S’éloigner davantage du texte source : des écrits plus complexes
Des réécritures problématiques
Suivre une idée directrice et la développer
Intertextualité et traduction de l’intériorité des personnages
Autre exemple illustrant l’intertextualité à l’œuvre
Cohérence textuelle et élaboration lexicale
La « fabrique du vrai »
Des histoires pour adultes
Quelques réécritures particulièrement complexes
Nouvelles remarques provisoirement conclusives
La réécriture : quelques leçons pour la classe de langue
Choisir un conte
Réécrire au plus près d’un texte source pour s’entraîner à reformuler
Travailler plus spécifiquement sur une transposition ou une salade de contes
Discuter des motifs des contes
Renforcer les activités de rappel à l’oral ou (et) à l’écrit
Diversifier les vecteurs de réécriture, les sources d’inspiration

Chapitre VI

La greffe d’un épisode nouveau dans un récit bref : apports pour la didactique du FLE et des langues

La greffe : un exercice de lecture-écriture particulier
Remplir un interstice dans Pochée de Florence Seyvos
Quelques informations préalables
Partir d’une consigne simple, mais en français
Une tâche d’écriture créative évaluée
Resituer la tâche dans l’ensemble de la démarche
Objectifs et spécificités du compte rendu d’analyse
Démarche d’analyse
Résultats : des productions variées montrant l’engagement des apprenants
Longueur et niveau de langue des greffes analysées
Des comptes rendus précis, une impression de « collage » dans les textes proches de celui de Seyvos
Deux exemples d’écriture de ce type
Variété et originalité des apports personnels dans des productions plus créatives
La lettre, un motif source d’inspiration
Concrétisation imageante et auditive, cohérence mimétique
Influence du style du texte sur l’écriture des apprenants-scripteurs
Influence de l’image sur l’écriture
L’humour comme levier supplémentaire pour l’expression
Les multiples ajouts créatifs de la production d’A3
Un exemple de production hors cadre
Des textes de lecteur variés
Quelques exemples d’infidélités au texte source
Quelques remarques momentanément conclusives
La greffe : leçons pour la classe de langue
Choisir les supports
Poser des jalons dans la lecture
Construire « une attitude interprétative »
Poser la question de la littérarité de l’écriture
Légitimer les emprunts, favoriser la mémorisation du lexique nouveau
Varier les propositions d’écriture de type « greffe »
Débattre avec les apprenants autour de la notion de « greffe »
Évaluer différemment
Remédier

Chapitre VII

Un croisement des données

La littérature de jeunesse est-elle un support approprié pour des apprenants de langue étrangère au niveau ab initio et stimule-t-elle pour eux les processus de la lecture-écriture ?
L’hétérogénéité, un aspect saillant des résultats :
Le profil de nos étudiants
Expérience préalable de lecteur en langue cible
Les attentes des apprenants
Les productions et les traces d’engagement relevées
La satisfaction des attentes : quel bilan en fin de parcours ?
L’apprentissage linguistique
La lecture et la compréhension de l’écrit
L’écriture
La dimension culturelle
Les autres compétences ou domaines
L’objet « littérature de jeunesse », un changement de perception en fin de semestre ?
Représentations initiales
Un glissement dans les représentations
L’album : une évolution des représentations ?
Perceptions initiales : questions de forme, d’âge du lecteur et de contenu
Un genre perçu comme sophistiqué à l’issue du semestre d’étude
Les livres préférés des apprenants
Écriture créative : quelle évolution au cours du semestre ?
Premier cas : un engagement accru
Deuxième cas : une nette amélioration linguistique
Troisième cas : moins d’erreurs dans l’emploi des temps
Quatrième cas : une amélioration au niveau de la mise en texte
La Littérature de jeunesse : support pertinent pour répondre à l’hétérogénéité d’un groupe d’apprenants ?
Un étudiant ayant récemment commencé l’étude du français
Une étudiante faible sur le plan linguistique
Une étudiante initialement réticente
Une étudiante internationale d’origine chinoise
Bilan et leçons pour la classe de langue

Chapitre VIII

Quelques pistes pour aller de l’avant

Déclinaison des supports
Variations de réécritures dans diverses langues
Les albums sans texte
Les romans pour adolescents : le social et le handicap
Déclinaison de dispositifs en lecture-écriture
Les cercles de lecture
Les carnets de lecture
Histoires ou narrations numériques
Autres types d’approches
Du côté des pratiques théâtrales
Rencontres à distance avec des auteurs pour la jeunesse
Une conclusion à ce chapitre

Conclusion

Retour sur quelques éléments clés de la démarche
L’impact des textes ou documents lus et vus
Des représentations en évolution
Des traces d’engagement multiples
Les apports de l’écriture créative pour la didactique des langues
Une recherche qui invite à des prolongements
Les pistes didactiques développées dans ce travail

Annexe 4 – Les questions posées aux apprenants

Questionnaire 1
Questionnaire 2

Bibliographie

Œuvres de littérature de jeunesse
Essais et analyses
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search