Version classiqueVersion mobile

George Sand comique

 | 
Olivier Bara
, 
François Kerlouégan

IV. Éthique et politique du rire

Une distance moqueuse : Sand et les types sociaux de la littérature « panoramique »

Marceau Levin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La notion de « type », et plus particulièrement de « type social », est singulièrement féconde dans les années 1830 et 1840. L’auteur du type est, par excellence, Balzac. Pour lui, un type est « un personnage qui résume en lui-même tous les traits caractéristiques de ceux qui lui ressemblent plus ou moins, il est le modèle du genre1 ». Selon le Grand Dictionnaire universel du xixe siècle de Pierre Larousse, le type est un « modèle idéal », un « objet réunissant à un haut degré les caractères essentiels de tous les objets de même nature ». Balzac emploie, à propos des personnages de ses Études de mœurs et de ses Études philosophiques, les expressions « individualité typisée » et « type individualisé » : il s’agit là d’une double dynamique, à la fois inductive et déductive, partant du concept pour aller vers l’individu, et vice-versa. Le type, représentant d’une classe sociale, d’une catégorie professionnelle comme « le portier », « la grisette », « l’avocat », constitue une balise, u...

Auteur

Université Lumière Lyon 2, France – Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (IHRIM)

© UGA Éditions, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search