Version classiqueVersion mobile

Bande dessinée et enseignement des humanités

 | 
Nicolas Rouvière

3. Bande dessinée et enseignement de l'histoire : quel usage pour quels apprentissages ?

Dire l’indicible : la Shoah dans la bande dessinée

Approches historiographique, littéraire et didactique

Sylvie Dardaillon et Christophe Meunier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’enseignement de la mémoire, dans le cours d’histoire, est un sujet sensible qui touche à l’épistémologie de la discipline, mais aussi aux représentations des fonctions de l’École. L’institution scolaire a-t-elle pour fonction de former une « culture commune » et de construire une mémoire collective ? Ou bien doit-elle instruire et développer la rationalité critique ? En France, dernièrement, les différentes injonctions ministérielles au « devoir de mémoire » ont fait redouter une instrumentalisation des sciences historiques1. Ces dernières auraient-elles désormais pour rôle de forger une mémoire commune pour faire rempart au délitement du lien social ? Si les débats se sont cristallisés autour du risque d’un formatage idéologique, il convient de rappeler cependant que les deux ordres de la mémoire et de l’histoire ont l’un et l’autre leur dignité. Lors du colloque « Apprendre l’histoire et la géographie à l’École », qui s’est tenu à Paris en décembre 2002, Jean-Pierre Rioux et Ann...

© UGA Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search