Version classiqueVersion mobile

L’Orient des écrivains et des savants à l’épreuve de la Grande Guerre

 | 
Jessica Desclaux

Introduction

Jessica Desclaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Mon cher ami, devrais-je mettre “la Grande Guerre…” en tête de la dédicace, ou bien laisser cette phrase à la quatrième page ?… Peut-être à la mettre en titre ferais-je trop voir que (et bien injustement) que [sic] c’est un vieux voyage1 ? » En 1923, alors qu’il relit la dédicace d’Une enquête aux pays du Levant, adressée à Henri Bremond, Barrès s’interroge sur la place à accorder à l’événement historique qui a bouleversé la carte de l’Orient et rendu périmée une grande partie des notes prises en voyage : « Mais les maîtres et les élèves avec qui j’ai causé il y a huit ans, que sont-ils devenus aujourd’hui ? Leurs propos et leurs portraits, dont mes carnets sont couverts, risquent de n’être plus au point2 », s’inquiète-t-il avant de conclure : « Si je vaux, c’est pour témoigner quels étaient, à la dernière heure avant le drame, les sentiments de cette nation fidèle. Un tel chapitre, dûment daté, prend place dans la longue série des titres du Liban et dans les substructions de l’éd...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search