Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écologies de l’attention et archéologie des media

 | 
Yves Citton
, 
Estelle Doudet

Le temps long des media

Pseudopodes, carapaces et projectiles. Imaginaire de la sensibilité et dispositifs de captation attentionnelle entre les xviiie siècle et xixe siècles

Isabella Mattazzi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les choses ne nous atteignent que comme des rayons qui nous frappent.
Jacques Rancière (2017)

Toute réflexion sur les media est toujours une réflexion binaire. D’une part, il y a le medium, l’appareillage technique, et de l’autre, il y a le sujet, la machine de chair. On ne peut pas avoir l’un sans l’autre. Il n’y a pas de medium qui ne prévoie un corps prêt à se faire transpercer par son flux d’informations, et il n’y a pas de corps qui ne puisse s’empêcher d’amplifier, de manipuler, de modifier sa propre nature à l’aide d’un outil technique (Debray, 1991). Dans ce rapport à deux, entre media technologiques et corps de chair, ce dernier est premièrement perçu comme une entité sensorielle. Face à un medium, de n’importe quelle nature, tout corps humain est un corps essentiellement sensible, considéré, imaginé et représenté en tant qu’organisme possédant une capacité subtile de capter les excitations externes, des plus ténues aux plus intenses. Dans cette capacité qu’on pourrait qualif...

© UGA Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540