Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La lettre enseignée

 | 
Nathalie Denizot
, 
Christophe Ronveaux

Les variations des usages

Quand un genre pratique se scolarise : l’exemple de la lettre dans l’enseignement professionnel en France de 1945 à 1985

Maryse Lopez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la fin du xixe siècle, dans le cadre d’un système scolaire français où ordre primaire et ordre secondaire sont séparés, la formation ouvrière concerne à la fois les EPS à sections professionnelles, l’enseignement spécial1 et les premières écoles techniques (EPCI et ENP)2. Qu’ils répondent à un simple souci d’initiation aux métiers ou qu’ils envisagent une véritable formation professionnelle, ces différents établissements ont toutefois en commun le fait de penser l’enseignement en termes d’avenir professionnel pour les élèves qu’ils scolarisent. L’école s’ouvre alors aux réalités économiques et cette ouverture questionne la discipline « français » et ses objets.

Les finalités pratiques de la formation ouvrière conduisent les prescripteurs à faire entrer dans les programmes des contenus qu’ils estiment conformes aux exigences d’une culture sociale. La présence de ce que nous appellerons ici les genres pratiques semble devoir y répondre du fait même de relever des écrits du quotidien ...

© UGA Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540