Version classiqueVersion mobile

Faire sa jeunesse dans les rues de Ouagadougou

À Ouagadougou, les jeunes hommes qui vivent et dorment dans les rues s’appellent les bakoroman. Mais le plus souvent, et bien qu’ils n’aiment pas ça, on les appelle les « enfants de la rue ». Par le vol, la mendicité et les petits boulots, les bakoroman s’insèrent dans différentes niches de l’économie urbaine qui leur garantissent la survie au quotidien mais aussi l’accès à la modernité et aux loisirs, voire l’envoi occasionnel d’argent à leurs parents. La mobilité juvénile masculine const...


Lire la suite

Note de l’éditeur

Le présent ouvrage est publié avec le généreux concours de l’UMR 8171 – Institut des mondes africains (CNRS/AMU) et du Centre national du livre.

  • Éditeur : Société d’ethnologie
  • Collection : Sociétés du monde
  • Lieu d’édition : Nanterre
  • Année d’édition : 2022
  • Publication sur OpenEdition Books : 12 janvier 2024
  • EAN (Édition imprimée) : 978-2-36519-041-1
  • EAN électronique : 978-2-36519-071-8
  • DOI : 10.4000/books.societe-ethnologie.2436
  • Nombre de pages : 336 p.

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search