Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cahiers de philologie

Sous la direction de Fabienne Blaise, André Laks et Philippe Rousseau

Dans la collection « Cahiers de philologie », le travail de l’interprétation est présenté et discuté selon ses différents niveaux de pertinence - les hypothèses et les résultats concrets, les préalables - en deux séries distinctes :

• Les volumes de la série Les textes donneront des interprétations détaillées, selon le principe d’une herméneutique définie, d’œuvres littéraires et philosophiques de l’Antiquité.

• La série Apparat critique recueillera ou suscitera des essais, individuels ou collectifs, visant à définir les conditions du déchiffrement, pour la philologie au sens large, comme « sciences des œuvres », pour la connaissance historique et, plus généralement, pour l’ensemble des sciences humaines. Les volumes reviendront sur l’histoire de ces conditions (conceptuelles, mais aussi culturelles ou institutionnelles), discuteront de la légitimité des modèles utilisés et des problèmes de méthode que pose le traitement des « nouveaux objets historiques ». Une des règles essentielles de cette réflexion commune sera, d’un volume à l’autre ou à l’intérieur d’un ouvrage collectif, que se pratique le libre jeu de la critique.

In the “Cahiers de philologie” collection, the act of interpretation is presented and discussed according to its different levels of relevance – hypotheses and concrete results, prerequisites – in two distinct series:

• The volumes of “Les textes” series give detailed interpretations of literary and philosophical works of Antiquity, according to the principle of a definite hermeneutics.

• The “Apparat critique” series collects or gives rise to individual or collective essays aimed at defining the conditions for the act of deciphering – for philology in the broad sense, as “sciences of works”, for historical knowledge and, more generally, for the humanities in their entirety. The volumes revisit the history of these conditions (conceptual, but also cultural or institutional), and discuss the legitimacy of the models used and the methodological problems posed by the treatment of “new historical objects”. One of the essential rules of this common reflection, from one volume to another or within a collective work, is that of the free play of criticism.

ISSN (Édition imprimée) : 0990-4476