Version classiqueVersion mobile

Pierre Mauroy, passeur d’avenirs ?

 | 
Jérôme Dupuis
, 
Maryvonne Prévot

Chapitre 4. Les multiples engagements internationaux de Pierre Mauroy

Chapitre 4.3. Pierre Mauroy, pivot de la coopération franco-allemande

Veronika Isenberg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Parti Socialiste ne serait pas devenu un grand parti et n’aurait pas gagné les élections en 1981 sans Pierre Mauroy qui, dès le Congrès d’Épinay, apportait son soutien et celui de la tradition socialiste à François Mitterrand. Dans les relations franco-allemandes, Pierre Mauroy a joué un rôle de médiateur dans toutes les crises, aussi bien au niveau des partis qu’au niveau gouvernemental. C’était un homme qui s’informait sur place, assistant à de nombreuses reprises aux congrès du SPD et à d’autres conférences, se rendant immédiatement à Berlin pour visiter les premiers trous dans le Mur. Mauroy était un homme qui essayait de comprendre, d’un contact agréable, dans lequel on pouvait avoir confiance. Comme il agissait avec discrétion et qu’il était dans l’ombre de Mitterrand, son rôle véritable est souvent sous-estimé.

Willy Brandt estimait Pierre Mauroy, sa personnalité, son expérience internationale, son engagement européen. À ce propos, il faut se souvenir qu’il mit son poste de...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search