Version classiqueVersion mobile

Pierre Mauroy, passeur d’avenirs ?

 | 
Jérôme Dupuis
, 
Maryvonne Prévot

Chapitre 2. Pierre Mauroy, la décentralisation et le pouvoir régional

Chapitre 2.2. À la recherche des rouages du dialogue interinstitutionnel état/région

Joël Hébrard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’étude des évènements de la période 1976-1978, englobant l’année 1977 examinée sous l’aspect année du dialogue institutionnel1, permet d’apprécier le chemin parcouru sous l’impulsion de Pierre Mauroy depuis la mise en route de la région-EPR ; et les réactions qui ont suivi les premiers succès d’une étape expérimentale ont marqué les années 1980-1981 en révélant l’urgent besoin de construire un cadre solide et pérenne pour enraciner et consolider une décentralisation encore fragile.

Le contexte des années 1970

La feuille blanche d’un nouveau dispositif régional

Élu le 9 janvier 1974, président du Conseil régional Nord–Pas-de-Calais, Pierre Mauroy se trouvait devant une feuille blanche où tout pouvait être écrit pour qualifier la nouvelle institution créée par la loi du 5 juillet 1972, et où il fallait tout inventer pour construire l’avenir sur un territoire mal articulé, dont les habitants étaient éprouvés par l’obsolescence de secteurs entiers de l’économie.

Dans un système technico-po...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search