Version classiqueVersion mobile

Réformer l’empire espagnol au XVIIIe siècle

 | 
Philippe Castejón

Préface

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En s’attachant au « système de gouvernement de José de Gálvez », Philippe Castejón aborde un monument des études dix-huitiémistes hispaniques. En effet, Gálvez, ministre des Indes entre 1776 et sa mort, en 1787, a longtemps été considéré par les historiens comme le représentant le plus significatif du « réformisme bourbonien » celui des rois Bourbon d’Espagne, voire le seul ministre à avoir mis en place des réformes profondes et durables, baignées de l’esprit des Lumières, dans un récit historique qui considérait que le grand moment réformateur de la monarchie espagnole correspondait au règne de Charles III (1759-1788). Dans ce schéma, les changements entrepris durant le règne des prédécesseurs de Charles III, Philippe V (1700-1746) et Ferdinand VI (1746-1759) étaient, au mieux, des esquisses de l’œuvre réservée à ce monarque. En outre, le « réformisme bourbonien » était univoque, décrit, grosso modo, comme un processus de rationalisation de l’administration et de centralisation du ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search