Version classiqueVersion mobile

Les logiques herméneutiques

 | 
Simon Calenge

Introduction. Le titre « logique herméneutique »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On parle souvent de logique herméneutique pour désigner des pensées rationalistes classiques qui, sous l’influence de Descartes ou de Leibniz, ont tenté d’éclairer les méthodes d’interprétation des textes. L’expression « logique herméneutique » elle-même naît cependant plus tardivement au début du XXe siècle, entre les mains de Gustav Spet, un philosophe et sémiologue russe, fondateur d’une école linguistique dont fit partie Jakobson. Ce que pensait Spet sous le titre de logique herméneutique ressemblait beaucoup à une logique du signe, comparable au travail de Greimas. Mais ce n’est pas vers une telle sémiologie que se tournent les logiques herméneutiques dont on souhaite ici parler.

D’une manière qui reste encore à définir, le titre « logique herméneutique » réunit ici principalement quatre penseurs : Martin Heidegger, Georg Misch, Hans Lipps, et Josef König. La raison pour laquelle on serait amené à réunir ces philosophes sous le même titre est cependant obscure. En effet, le titr...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search