Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Peindre pour le cinéma

 | 
Réjane Hamus-Vallée

Partie 1. Un siècle (et plus) de Matte Painting. De la mission californienne à la mission pandorienne

Chapitre 6. La crise des années 1960 à 1970 : la fin d’une génération

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La crise économique, amorcée dans les années 1950, touche Hollywood de plein fouet dans les années 1960, avant de s’étendre à d’autres pays, dont la France. Progressivement, les différents studios ferment leurs départements d’effets spéciaux. Pour toute une génération, ce sera la retraite, sans qu’une nouvelle génération ne soit véritablement formée. La MGM et la Warner ferment leurs départements historiques au tout début des années 1970, forçant Yuricich et Lichtenfield à devenir free-lance. En 1968, Emil Kosa Jr. de la Fox et Jan Domela de la Paramount partent en retraite à la fermeture de leurs départements respectifs – ce qui sera aussi le cas d’Albert Whitlock, au début des années 1980, la Universal résistant un peu plus.

Les années 1970 apparaissent rétrospectivement comme des années de transition : une nouvelle génération arrive, une autre façon de faire des films aussi, et un modèle économique lui aussi différent va se développer. Pour les effets spéciaux, les années 1970 off...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540