Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Peindre pour le cinéma

 | 
Réjane Hamus-Vallée

Table des matières

Introduction

Définir le Matte Painting
Un effet spécial ou banal ?
Peinture et cinéma ? Peinture de cinéma
Pour une approche technico-esthético-historique du Matte Painting

Partie 1. Un siècle (et plus) de Matte Painting. De la mission californienne à la mission pandorienne

Chapitre 1. Une archéologie du Matte Painting

Le trompe-l’œil, un cousin proche ou lointain ?
Le décor peint, de la convention au naturalisme
La retouche photographique, Matte Painting avant l’heure

Chapitre 2. Les pionniers : des débuts difficiles (1907-1919)

Les essais de Norman O. Dawn
Le décor post-Première Guerre mondiale : faire « vrai » (trop vrai)…
Ne rien dire, mais faire : la culture du secret

Chapitre 3. L’essor international de la technique, les années 1920

Walter Percy Day, un peintre anglais en France
Réduire ou augmenter ? Vers une banalisation de la technique.
La guerre des brevets

Chapitre 4. La généralisation des années 1930, premier âge d’or de la technique

L’ère du chef, une standardisation des pratiques
Une explosion des techniques de compositing
La concurrence des miniatures suspendues, Day vs. Wilcke et Minine

Chapitre 5. Les mutations technologiques de 1940 à la fin des années 1950

La couleur : on change tout, on ne change rien
De plus en plus de mouvements, les systèmes de « motion control »
La quête de l’espace et du temps : le péplum en Cinémascope

Chapitre 6. La crise des années 1960 à 1970 : la fin d’une génération

Le tournage en extérieur, un choix économique, technique et esthétique
L’exception Disney
Du film catastrophe à la science-fiction, la notion de genre

Chapitre 7. Le renouveau des années 1980, un deuxième âge d’or

Le « modèle » Star Wars
La génération ILM : naissance du « film à effets spéciaux » ?
En France aussi, une timide (re)naissance

Chapitre 8. Le numérique, renaissance ou achèvement ?

Un changement radical : la décennie 1990
À nouvelle technique, nouveau métier ? Le DMP (Digital Matte Painter)
Studio et caméra virtuels

Partie 2. Transformer la peinture en film : le cadre juste, le détail juste, le mouvement juste

Chapitre 1. L’indétectable détecté ou le détectable indétecté

Photogénie, ou le faux plus le faux donne le vrai
L’effet sans la cause, effet spécial ou effet banal ?
L’exception : quand la peinture est faite pour montrer la peinture

Chapitre 2. Cadrer, éclairer : révéler le décor

Gros plan ou plan d’ensemble, la « juste » distance
Citizen Kane, la lumière capturée
L’impressionnisme de Whitlock, peindre avec la lumière

Chapitre 3. La question du détail, trop ou pas assez ?

Diriger le regard du spectateur
Le détail authentifiant, des « gags » de Whitlock aux oiseaux migrateurs
Trop de détails (numériques) tue le détail ? L’empire contre-attaque de 1980 vs. L’empire contre-attaque de 1997

Chapitre 4. Du refus du mouvement à une esthétique du mouvement

Le mouvement de caméra, un tour de force technico-esthétique
Le zoom arrière, de l’infiniment petit à l’infiniment grand
La caméra virtuelle, caméra mouche ?

Partie 3. Pour une esthétique de la rencontre : entre l’homme et la peinture, entre les images, entre le son et l’image, entre l’image et le texte

Chapitre 1. La rencontre de l’homme et de la peinture, la frontière ou la contagion

Cacher la ligne de cache
L’homme, centre du Matte Painting ?
Les hommes avalés par la peinture : la figuration

Chapitre 2. Le montage, ni trop ni trop peu : la règle des 5 secondes

Quand Koulechov rencontre Bazin
Voir/percevoir, Hitchcock et les effets imperceptibles
Ne jamais monter deux peintures à la suite

Chapitre 3. Le son fait la peinture

Le bruit fait la peinture
La musique fait la peinture
La voix ne fait pas la peinture

Chapitre 4. Le plan paysage, personnage à part entière ?

Les fonctions du décor
L’establishing shot (plan d’établissement) ou plan de situation
Le plan-choc, un triple niveau de lecture

Bibliographie

Sur le Matte Painting
Sur les effets spéciaux
Sur l’archéologie du Matte Painting
Sur le décor au cinéma
Sur le cinéma