Version classiqueVersion mobile

Sel et société

 | 
Christine Hoët-van Cauwenberghe
, 
Armelle Masse
, 
Gilles Prilaux

3. 2. Sel, richesse et sociétés : études régionales de l’époque médiévale à l’époque contemporaine

23. Des sauniers et leurs propriétaires en Saintonge au XVIIIe siècle

Thierry Sauzeau

Résumé

Au XVIIIe siècle, les sauniers des Isles de Saintonge (marais de Brouage, de la Seudre et d’Oléron) constituaient une population originale. Les salines charentaises reculaient face à la vase qui les bouchait peu à peu. Le métier était en crise à la fin du XVIIIe siècle. Ces travailleurs ruraux n’étaient pas propriétaires de la terre qu’ils exploitaient. Ils ne maîtrisaient pas non plus leur production : le sel de mer, obtenu par évaporation dans les marais. Ils étaient dépendants de leurs propriétaires qui décidaient des ventes. Ils subissaient aussi les conséquences des crises internationales qui stoppaient le commerce et le dirigeaient vers leurs concurrents portugais. La vie dans les marais saintongeais était rude. Les sauniers étaient pauvres, leurs maisons et les objets du quotidien étaient de faible valeur. Ils étaient vulnérables face aux épidémies de fièvre des marais et leurs enfants en mourraient en grand nombre. C’est pourquoi ils développaient des stratégies de survie. La pluriactivité rurale et maritime leur apportait des revenus complémentaires. La proximité avec les marins donnait à leurs enfants l’accès aux métiers de la navigation.

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec 2 800 heures annuelles d’ensoleillement, des côtes basses et une exposition aux vents dominants d’ouest, le Centre-Ouest atlantique possède toutes les qualités requises pour la production du sel marin par évaporation. Les aménagements de salines y ont été précoces. Les premières traces documentaires datent de la domination des Wisigoths. Réorganisée sous le roi Alaric II (484-507), l’Aquitaine a alors expérimenté une législation connue sous le nom de Bréviaire d’Alaric. Ses dispositions ouvrirent les terres alluviales et les marais du domaine public à l’exploitation privée, en franchise des droits de la couronne. En 507, Clovis triompha des Wisigoths à la première bataille de Poitiers et les Mérovingiens étendirent leur emprise sur le pays. La politique de franchises initiée sous les Wisigoths avait connu suffisamment de succès pour qu’en 634, le bon Roi Dagobert Ier confisque au duc d’Aquitaine des « salines qui sont sur la mer ». En quelques décennies, la production de sel ba...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search