Version classiqueVersion mobile

Sel et société

 | 
Christine Hoët-van Cauwenberghe
, 
Armelle Masse
, 
Gilles Prilaux

3. 2. Sel, richesse et sociétés : études régionales de l’époque médiévale à l’époque contemporaine

19. Le sel, fondement de la politique fiscale des rois de Saloum aux XVIe-XVIIe siècles

Omar Malle Sakho

Résumé

Cet article revient sur l’importance des dynamiques internes dans le processus de la construction de l’espace Saloum et la littoralisation Atlantique de la Sénégambie. Par le biais des produits comme le sel, qui semblait être le catalyseur des échanges commerciaux, les rivages de l’atlantique participaient pleinement à la dynamique commerciale ouest-africaine. Ainsi, bien avant la traite négrière et la colonisation européenne organisées sur le littoral, les jalons majeurs pour la configuration d’un espace de production, circulation, d’échange et de consommation ont été posés. Le terroir de Saloum était un centre de production convoité dès le XIIIe siècle par l’empire du Mali. Au XVIe siècle, les rois de Saloum avaient profité de cette richesse pour structurer l’espace. Ainsi, l’emplacement de la capitale (Kahone) et l’orientation sud-est du royaume étaient dictés en partie par le contrôle du sel qui était la sève nourricière du pouvoir politique.

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Dans sa thèse intitulée « Un exemple d’économie coloniale. Le Sine-Saloum (Sénégal), de 1887 à 1940 : cultures arachidières et mutations sociales », Paris, université Paris VII, 1978, Mouhamed Mbodj a montré que, grâce à l’économie arachidière, le Sine-Saloum était la première région économique de l’Afrique Occidentale française (AOF) dans les années 30. La puissance du Saloum à l’époque coloniale, était fondée sur un produit de rente. Certes, la période coloniale est une période charnière mais, il existe au Saloum, un processus historique important antérieur à la période coloniale. De ce fait, la question qu’on se pose est de savoir sur quels produits la puissance du Saloum était fondée ? Cette curiosité nous pousse à mener des recherches sur le sel qui est une donnée naturelle pour la région.

Le Saloum était un espace situé dans une région qu’on a appelé la Sénégambie. On voit là qu’« il s’agit de toute la façade atlantique correspondant au secteur du littoral africain ...

Auteur

Doctorant, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal, yamamalle@gmail.com

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search