Version classiqueVersion mobile

Sel et société

 | 
Christine Hoët-van Cauwenberghe
, 
Armelle Masse
, 
Gilles Prilaux

3.1. Sel, richesse et sociétés de la Protohistoire à l’Antiquité

16. Un atelier de saunier antique (IIe-IIIe siècles) à Looberghe dans la cité des Ménapiens (Nord)

Géraldine Teysseire

Résumé

La fouille de Looberghe a mis au jour des vestiges liés à la production de sel ignigène à proximité de la côte, le long de la Mer du Nord. Le site a été créé ex nihilo au IIe siècle de notre ère et a fonctionné jusqu’au IIIe siècle. Un réseau de fossés en forme l’ossature principale, autour de laquelle est organisée l’activité de lessivage des terres. Au nord-est, de nombreuses fosses ont pu servir à l’extraction de l’argile puis dans un second temps au stockage de l’eau de mer en vue de la concentrer afin d’obtenir la saumure. La fouille, bien qu’elle n’ait pas apporté d’indices sur des fours de saunier en place, nous renseigne sur d’autres aspects de cette activité.

Entrées d'index

Géographique :

Mer du Nord

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Une fouille archéologique préventive a été réalisée en 2010 rue de Cassel, à Looberghe (59), en centre bourg. Le projet se situe près de la côte de la Mer du Nord, en limite de la plaine maritime flamande, dans la cité des Ménapiens. Sur les 4 500 m² décapés, aucun vestige antérieur au IIe siècle de notre ère n’a été mis au jour. Le site se caractérise par une chronologie homogène des IIe-IIIe siècles de notre ère et par une activité majeure, celle de la saunerie.

I) Cadre géographique et géologique

La particularité géologique de ce secteur géographique, la plaine maritime flamande, en fait une zone d’étude particulièrement intéressante. En effet, les altitudes mesurées dans la plaine sont au niveau de la mer (0 m NGF) et celle-ci s’est avancée dans les terres, inondant et modifiant le paysage à plusieurs reprises au cours de la période historique. Le site de Looberghe est quant à lui en marge de la plaine maritime, à flanc de coteau1. Bien que peu marquée, l’altitude de 4...

Auteur

Inrap, Hauts-de-France, Centre archéologique de la Pilaterie, 11 rue des Champs, 59650 Villeneuve d’Ascq

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search