Version classiqueVersion mobile

Sel et société

 | 
Christine Hoët-van Cauwenberghe
, 
Armelle Masse
, 
Gilles Prilaux

Thème 3 : Sel, richesse et sociétés

11. Rapport introductif. Le sel, entre formation géologique et exploitation par les hommes

Michel Dubois et Arnaud Gauthier

Résumé

Le sel est une substance minérale essentielle à la santé humaine et animale et est aussi nécessaire à de nombreuses activités artisanales et industrielles. Son exploitation remonte à la Préhistoire et est l’une des plus anciennes de l’humanité. Les conditions de formation du sel (halite) et des nombreux minéraux associés, que ce soit par des processus naturels ou des méthodes anthropiques, constituent un point de convergence de l’archéologie, de l’histoire et des sciences de la terre selon plusieurs axes : modélisation thermodynamique du processus d’évaporation, évolution du trait de côte (littoral) depuis l’Antiquité et exploitation minière avec les transformations sociologiques qu’elle induit.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sel ou sels ?

Le besoin en sel pour les activités humaines est universel. Tant pour sa physiologie, donc sa santé, que pour ses activités quotidiennes, industrielles et artisanales, la quête du sel s’est manifestée de la plus haute Antiquité jusqu’à nos jours.

Le sel gemme ne se forme jamais seul dans la nature, ni dans les processus anthropiques de production ; il est accompagné d’autres substances minérales de propriétés proches et également dissoutes dans l’eau de mer. On leur donne le nom générique de sels. La notion de sel doit donc être prise avec précaution car elle peut regrouper des substances qui ont des propriétés voisines mais peuvent être de natures diverses. Ainsi la « simple » évaporation de l’eau de mer conduit à la formation d’un véritable cortège de sels : des carbonates, des sulfates, des chlorures simples, des chlorures complexes et des iodures1. Ainsi le natron, dont l’origine égyptienne est très marquée, est un mélange de plusieurs sels, incluant le carbonate et ...

Auteurs

Laboratoire de Génie Civil et géo-Environnement LGCgE/EA 4515, Université de Lille, Campus Cité Scientifique, Département des Sciences de la Terre, bâtiment SN5, 59655 Villeneuve d’Ascq, France - Arnaud.gauthier@univ-lille.fr

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search