Version classiqueVersion mobile

Sel et société

 | 
Christine Hoët-van Cauwenberghe
, 
Armelle Masse
, 
Gilles Prilaux

Thème 1 : Sel et santé

1. Rapport introductif : Le sel, ami ou ennemi ? Santé, diététique et sel de l’Antiquité à nos jours

Christine Hoët-van Cauwenberghe, Violetta Raverdy et François Pattou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Alors nous devons admettre, reprit Florus, que c’est pour cette raison-là que le sel a été appelé “divin” ? » – « Et ce n’est certainement pas la plus mauvaise, répondis-je. Les hommes attribuent un caractère divin à tout ce qui est universel et qui sert à la satisfaction de la majorité de leurs besoins, telles l’eau, la lumière et les saisons ; la terre, quant à elle, est même considérée, non seulement comme divine, mais proprement comme une divinité ; or rien de tout cela ne dépasse en utilité la substance du sel, qui est l’indispensable appoint de la nourriture pour le corps, et qui met cette dernière en état de parfait accord avec l’appétit. »
Plutarque, Propos de table, V, 91.

Le sel et la médecine ont des liens évidents qui ont été observés depuis l’Antiquité. Nous avons eu l’occasion d’évoquer cette corrélation dans le premier volume Sel et société 1 et Anne-France Morand l’a rappelé lors du colloque en 20172. Elle a insisté sur l’analyse de deux grands médecins de l’Antiquit...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search