Version classiqueVersion mobile

Histoire des élèves en France

 | 
Jérôme Krop
, 
Stéphane Lembré

Troisième partie. Les élèves dans la cité, engagements et contestations

Chapitre 10. Les Droits de la Jeunesse et les mobilisations des élèves dans les lycées du Midi de la France au début des années 1880

Marie-Thérèse Duffau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans ses Souvenirs publiés après sa mort, l’ancien recteur de l’académie de Toulouse de 1881 à 1908 notait « l’exaspération des élèves face à une discipline tatillonne et inintelligente ». Le zèle des surveillants généraux serait, selon Claude-Marie Perroud, la seule cause des troubles lycéens. Pourtant, les révoltes de collégiens et de lycéens au XIXe siècle excèdent probablement cette seule explication. Ces révoltes, loin d’être isolées, se sont multipliées entre 1870 et 1890, avec plus de 200 mutineries au XIXe siècle et plus de 100 sur ces deux décennies1. Ces événements ont touché certaines villes du Midi comme Rodez et Carcassonne en 1881, ou les lycées de Toulouse et Montpellier. Pour cette période, on compte notamment les révoltes du 29 janvier 1870, du 10 octobre 1875, du 24 au 26 mars 1882 au lycée de Toulouse ; du 9 mai 1875 et de février 1876 au lycée de Montpellier2.

La presse quotidienne, en plein âge d’or à la fin du siècle, rend souvent compte de ces moments d’efferve...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search