Version classiqueVersion mobile

Histoire des élèves en France

 | 
Jérôme Krop
, 
Stéphane Lembré

Première partie. Les élèves, les anciens élèves et leur établissement

Chapitre 1. Repenser l’environnement scolaire pour accueillir l’enfant à l’école : l’exemple d’écoles nouvelles du XXe siècle

Fabienne Serina-Karsky

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Soucieux de distinguer l’élève et l’enfant, et en cela incontournables pour qui prétend aborder l’histoire des élèves, les pédagogues du mouvement historique international dit de l’Éducation nouvelle, qui naît au tournant du XIXe et du XXe siècle, utilisent pour décrire la conception de l’enfant qui leur est propre des termes tels que liberté enfantine, épanouissement, spontanéité, globalité, respect de l’enfant. En s’appuyant sur les nouveaux savoirs sur la psychologie de l’enfant1, ils introduisent dans le domaine de l’école une conception de l’enfant fondée sur l’intérêt pour son épanouissement, le respect de son individualité, de ses rythmes, pour sa capacité à être acteur de ses apprentissages. Il s’agit de prendre en compte à l’école l’enfant, et non seulement l’élève : « Notre civilisation a pour idéal le respect de la dignité de chaque personne. Le professeur qui parle toujours des élèves au lieu de parler des enfants révèle qu’il n’aime pas les enfants et trahit cette civil...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search