Version classiqueVersion mobile

Cathédrales gothiques et constructions fin-de-siècle

 | 
Fiona McIntosh-Varjabédian
, 
Karl Zieger

II. Succession des âges : la fonction critique du monument

Une cathédrale entre tradition et modernité. Le Dôme de Cologne1 d’Apollinaire

Marie-Madeleine Castellani

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La cathédrale de Cologne, dont la construction a commencé en 1247, est restée longtemps inachevée et a fasciné nombre d’écrivains. Georg Foster (1754-1794) la décrit en 1791 dans ses Vues du Bas-Rhin, du Brabant, des Flandres, de la Hollande, de l’Angleterre et de la France, alors que les travaux de construction sont abandonnés. Goethe la découvre lors d’une brève visite à Cologne en 18152, avec le ministre d’État von Stein ; le monument le frappe alors par son inachèvement et sa monstruosité : « so tritt uns hier ein Unvollendetes, Ungeheures entgegen3 » ; il ne s’agit pas ici d’une ruine que le temps aurait détruite, mais d’une entreprise humaine qui n’est pas allée à son terme. L’intérieur lui semble impressionnant mais peu harmonieux, à l’exception du chœur qui est achevé et dont la vision le comble de joie. Son excellente connaissance des nombreuses et précieuses collections (plans, dessins et gravures) des frères Sulpitz et Melchior Boisserée4, chez qui il a séjourné à Heidelb...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search