Version classiqueVersion mobile

L'institution plurielle

 | 
Yves Bonny
, 
Lise Demailly

Présentation des auteurs

Texte intégral

1Yves Bonny est maître de conférences en sociologie à l’Université Rennes 2 et membre de l'UMR CNRS 6590 ESO « Espaces et SOciétés ». Ses recherches portent notamment sur l’épistémologie de la sociologie et la théorie sociologique générale, sur les transformations culturelles et politiques à caractère macro-historique et sur les concepts émergents du politique. Il a publié en 2004 Sociologie du temps présent : Modernité avancée ou postmodernité ? (Armand Colin) et codirigé en 2011 Espaces de vie, espaces-enjeux : Entre investissements ordinaires et mobilisations politiques (PUR, sous presse).
Mél :yves.bonny@univ-rennes2.fr

2Lise Demailly est professeur émérite de sociologie à l’Université Lille 1. Elle mène actuellement des recherches sur les politiques de psychiatrie et santé mentale en Europe ainsi que sur les innovations dans le soin et a récemment publié Sociologie des troubles mentaux (la Découverte). Elle a auparavant écrit des ouvrages sur le travail enseignant (Le collège : crise, mythes et métiers, Presses universitaires de Lille), les professions (Les groupes professionnels et l'Internet, avec B. Convert, éd. L'Harmattan), le développement de l’évaluation dans l’action publique (Évaluer les politiques éducatives : sens, enjeux, pratiques, éd. de Boeck), les métiers relationnels (Politiques de la relation, Presses universitaires du Septentrion).
Mél :http://lise.demailly@univ-lille1.fr/​

3Frédérique Giuliani est maître d’enseignement et de recherche en sociologie de l’éducation à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève. Elle développe des recherches sur les dispositifs et institutions consacrés au « travail sur autrui » dans un contexte normatif orienté par les valeurs de la responsabilité et du gouvernement de soi. Dans cette perspective, elle s’intéresse plus particulièrement aux dispositifs de soutien à la parentalité, aux mesures d’accompagnement, d’insertion scolaire et professionnelle des populations juvéniles. Elle a codirigé en 2010, avec J. -P. Payet et C. Rostaing, La relation d’enquête. La sociologie au défi des acteurs faibles (PUR) et en 2008, avec J. -P. Payet et D. Laforgue, La voix des acteurs faibles. De l’indignité à la reconnaissance (PUR).
Mél :http://Frederique.Giuliani@unige.ch

4Denis Laforgue est maître de conférences en sociologie à l’Université de Savoie. Il développe au sein du laboratoire « Langages, Littératures, Sociétés » des recherches portant sur le caractère pluriel et hybride des institutions publiques contemporaines, dans divers domaines : l’école, le développement durable, l’aide aux personnes âgées dépendantes. En 2011, il a codirigé avec Corinne Rostaing Institutions et violences. Réguler, résister, innover (éditions Alpha du CNRS, sous presse).
Mél :http://denis.laforgue@univ-savoie.fr

5Bruno Milly est maître de conférences habilité en sociologie à l’Université Lumière Lyon 2 et au Centre Max Weber (UMR CNRS 5283). Ses recherches croisent les sociologies des organisations, des professions et des institutions, particulièrement dans les champs de l’intervention publique (prison, hôpital, rectorats, aménagement du territoire). Il a publié Soigner en prison (PUF, 2001) et, avec Jean-Pierre Delas, Histoire des pensées sociologiques (Armand Colin, 3e éd., 2009).
Mél :http://bruno.milly@univ-lyon2.fr

6Jean-Paul Payet est professeur de sociologie de l’éducation à l’Université de Genève et responsable de l’équipe SATIE (FPSE). Ses travaux portent sur l’école en milieu disqualifié, l’ethnographie de l’école, les processus de reconnaissance et les formes d’expression des acteurs faibles. Il a récemment codirigé avec A. Battegay La reconnaissance à l’épreuve. Explorations socio-anthropologiques (éd. du Septentrion, 2008), avec F. Giuliani et D. Laforgue La voix des acteurs faibles (PUR, 2008) et avec C. Rostaing et F. Giuliani, La relation d'enquête (PUR, 2010).
Mél :http://Jean-Paul.Payet@unige.ch

7Corinne Rostaing est maître de conférences habilitée en sociologie à l'Université Lumière Lyon 2. Elle mène des recherches sur la prison au sein du Centre Max Weber (UMR CNRS 5283). Elle analyse notamment les transformations de cette institution et s'intéresse aux relations entre personnels et personnes incarcérées. Elle mène actuellement une recherche sur la religion en prison. Elle a publié en 1997 La relation carcérale (PUF), a coécrit en 2008 avec A. Chauvenet et F. Orlic La violence carcérale en question (PUF) et codirigé en 2010 avec J. -P. Payet et F. Giuliani, La relation d'enquête (PUR).
Mél :http://corinne.rostaing@univ-lyon2.fr

© Presses universitaires du Septentrion, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search