Version classiqueVersion mobile

Veilles de guerre

 | 
Fritz Taubert
, 
Vincent Chambarlhac
, 
Véronique Liard
, 
et al.

Troisième partie. Voies pour la paix, internationalismes

Charles Andler et Salomon Grumbach, une polémique entre deux socialistes franco-allemands avant la Première Guerre mondiale

Fritz Taubert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction : une affaire connue ?

Dans un article publié en 1997, Christophe Prochasson évoque

une célèbre dispute qui opposa en 1913 Jaurès à Charles Andler, maître des études germaniques à la Sorbonne, spécialiste de Nietzsche et de l’histoire des idées socialistes. Souvent évoquée, au détour de nombreuses études, sous le jour d’un orage puissant, elle n’a fixé l’attention que dans son contenu, comme un moment, il est vrai important dans l’histoire des relations entre socialistes français et allemands à la veille de la Première Guerre mondiale1.

En fait, cette polémique n’est pas si célèbre, elle n’a été évoquée que rarement dans la littérature sur les différentes « veilles » de la Première Guerre mondiale. L’analyse de discours que Prochasson en fait est certes très fine en ce qui concerne « son mécanisme, ce qu’elle nous dit du rapport qu’entretenaient alors des intellectuels à la politique et des relations que ceux-ci avaient avec les hommes politiques professionnels »2, mais da...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search