Version classiqueVersion mobile

Veilles de guerre

 | 
Fritz Taubert
, 
Vincent Chambarlhac
, 
Véronique Liard
, 
et al.

Préface. Veilles de guerre, avertissement liminaire…

Vincent Chambarlhac

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Veilles de guerre ». L’expression peut s’entendre en écho du Monde d’hier de Stefan Zweig, et saisit une avant-guerre, elle n’en est pas moins problématique. Si la Seconde Guerre mondiale se pressentait depuis le mitan des années Trente, marquant l’opinion publique, la Grande Guerre semble échapper à cette inquiétude, ce pressentiment d’une guerre imminente. Les historiens se sont chargés de restituer l’enchaînement qui court de Sarajevo (28 juin 1914) à l’entrée en guerre par la mécanique implacable des alliances début août. À suivre Christopher Clark, aucun dirigeant de la Belle époque n’a sciemment voulu la guerre. Ils furent somnambules1, sourds aux conséquences géopolitiques de la mécanique diplomatique qui s’ébranle fin juin. À ce somnambulisme semble correspondre la surprise des opinions publiques, et l’idée par tous partagés, d’une guerre courte. Il n’en fut rien. Pourtant, malgré cette surprise, les sociétés européennes s’engagèrent rapidement dans le conflit, l’arrière a...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search