Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La traduction épistémique : entre poésie et prose

 | 
Tatiana Milliaressi

Chapitre IV. Traduction comme transcréation poétique

Les défis des défauts : comment traduire un défaut d’élocution en langue étrangère ?

Claire Ellender

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Comédienne et journaliste française, Claude Sarraute est connue du grand public pour sa participation aux émissions Les Grosses Têtes, On a tout essayé et On va se gêner et pour sa chronique au journal Le Monde (1953-1986). Elle est également l’auteure de plusieurs romans et, de 1998 à 2004, elle a contribué à la revue mensuelle, Psychologies Magazine. Sensible à la singularité et aux complexités de son œuvre, j’ai abordé dans mes conversations avec Sarraute, à plusieurs reprises, la question de traduire son travail en anglais. De manière typiquement assurée, elle m’a fortement déconseillé de m’y prendre. « Il faut jamais oser traduire ça ! » s’est-elle alarmée. « Il faut récrire […], transposer complètement, tu comprends ? […] Dur, c’est très très difficile ». En effet, l’œuvre de Sarraute regorge d’expressions familières et idiomatiques et de langage créatif et ludique, ce qui pose de nombreux problèmes au traducteur. En rien démontée par les remarques de Sarraute et t...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540