Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La traduction épistémique : entre poésie et prose

 | 
Tatiana Milliaressi

Chapitre III. Traduction épistémique des textes modernes

Épistémique / littéraire : la traduction du conditionnel (français-russe)

Anzhela Dal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. Introduction

Cet article présente les résultats d’une recherche portant sur la traduction du conditionnel français vers le russe dans un texte épistémique (sur la traduction épistémique voir Milliaressi 2018 et dans ce volume)1. Pour mettre en évidence ses spécificités, nous avons comparé la traduction du texte philosophique avec celle du texte littéraire. Nous avons choisi pour notre étude l’article d’Henri Bergson Le rire. Essai sur la signification du comique (1900) traduit en russe par I.G. Gol’denberg (1924), et le roman de Guy de Maupassant Une vie (1883) traduit par A.N. Čebotarevskaja (1926). Les deux textes, philosophique et linguistique, datent de la fin du XIXe siècle ; leurs traductions ont été réalisées dans les années 1920. Par conséquent, sur le plan diachronique, il s’agit du même état de langue pour le français et pour le russe.

Dans son essai, Henri Bergson réfléchit au risible dans la vie et au comique dans l’art, il expose son point de vue sur des problèmes phil...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540