Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La traduction épistémique : entre poésie et prose

 | 
Tatiana Milliaressi

Chapitre II. Traduction épistémique des textes anciens

Traduire Empédocle, entre poésie et philosophie : comparaison de dix traductions en cinq langues (1838-2016)1

Xavier Gheerbrant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La présente contribution a pour objet d’examiner comment dix traductions rendent compte du travail philosophique et poétique qu’Empédocle met en œuvre dans ses poèmes philosophiques composés en grec dans la première moitié du Ve siècle avant notre ère2. Le choix de la poésie est déterminant dans la construction de sa pensée, comme je l’ai montré ailleurs (Gheerbrant 2017), et le corpus fragmentaire du philosophe-poète d’Agrigente constitue à ce titre un cas particulièrement intéressant à aborder par l’angle de la traduction : traduire les fragments de ses poèmes conjugue les problèmes associés aux corpus poétiques et philosophiques.

La traduction d’un texte philosophique rédigé dans une langue ancienne implique, ce qui est une évidence, une prise de position quant à l’interprétation : dans le cas d’un corpus philosophique, même une « simple » édition avec traduction mais sans commentaire permet ainsi de reconstruire les prises de position herméneutiques du traducteur et de remonter a...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540